Dans le domaine d'Elvis Presley à Memphis, on rencontre vraiment toutes sortes de personnes : des fans, des imitateurs... et un service de sécurité.

Foule rassemblée devant Graceland le 19 août 1977, 3 jours après la mort d'Elvis
Foule rassemblée devant Graceland le 19 août 1977, 3 jours après la mort d'Elvis © Getty / Fred Ross

Dans le domaine d'Elvis Presley à Memphis, on rencontre vraiment toutes sortes de personnes : les jeunes venus découvrir l'ampleur du phénomène, d'autres plus âgés, plongés dans leurs souvenirs, les fans solitaires ou à l'inverse ceux qui ont amené toute leur famille. Et puis il y a ceux qui sont venus pour se faire remarquer. On ne peut pas les louper.

D’ailleurs Alain Morisot les regarde, plutôt amusé :

Ce qui est très drôle à Graceland, c'est tous les mecs qui sont habillés comme Elvis, qui viennent visiter avec la banane, les gros talons et tout. Parce que pour eux, ils s'en foutent, ils n'ont pas peur d'avoir l'air ridicule... Ils sont bien.

Ces fans d'Elvis savent aussi qu'en se déguisant comme ça, ils vont un peu s’approprier la notoriété du King, et en profiter - comme le confirme Jacques Delessert.

Moi, j'ai vu des jeunes filles en pâmoison criant devant des imitateurs. parce qu'elles n'ont pas eu la chance d'accéder à Elvis Presley. De nouveau ça reflète une image, c'est comme un rêve, elles croient être en face d'Elvis Presley.

Et même si tous ces faux Elvis sont surprenants, ils paraît selon Philippe Jaffé, professeur de psychologie, que ce genre d'identification n'est pas rare du tout :

Moi je trouve ça assez innocent. Par contre il y a un côté folklorique qui est amusant à propos d'Elvis, ça correspond à un besoin qu'ils ont de communier avec cette partie d'eux-même en quelque sorte. A un moment donné, le corps lui-même doit ressembler à son idole. Et normalement ça décroit avec l'âge. Mais ça répond à un besoin qu'ils ont d'immortalité. Elvis n'est pas mort - d'ailleurs tout le monde le voit périodiquement. Si on s'identifie à lui, c'est comme si on ne mourrait jamais...

Rien n'est laissé au hasard

Si tout à Graceland se passe dans un grand calme, il y a quand même un service de sécurité impressionnant. Il faut dire que dans l'entourage d'Elvis, on préfère tout prévoir.

Joe Esposito, qui a été l'un des porteurs du cercueil de Presley se souvient d'un incident important qui a eu lieu deux semaines après la mort du King, le 30 août 1977 :

Au cimetière on a attrapé trois jeunes gars qui voulaient voler le corps d'Elvis. Ils ont été arrêtés. C'est pour ça qu'Elvis a été enterré à Graceland, ensuite. Le père d'Elvis a demandé au maire l'autorisation de le faire pour des raisons de sécurité. Parce que normalement on n'a pas le droit d'être enterré dans son propre jardin. Le corps de la maman d'Elvis a été amené là aussi.

Ces trois visiteurs de cimetière avoueront finalement qu'ils avaient bien pour but de voler le corps d'Elvis et de demander 10 milliards de dollars de rançon. Alors depuis cette date, pour plus de sécurité, et aussi pour satisfaire les visiteurs, le corps d'Elvis repose à deux pas de sa maison, dans un endroit que l'on a appelé le Jardin des méditations.

♪ Elvis Presley - Crying in the Chapel écrit par Artie Glenn en 1960

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.