Si Elvis n'a jamais réalisé son rêve de chanter en Europe, c'est peut-être à cause du sombre secret de son imprésario, le colonel Tom Parker.

Le colonel Tom Parker à Fort Chaffee, lors de l'appel d'Elvis Presley (en arrière plan) sous les drapeaux - 26 mars 1958
Le colonel Tom Parker à Fort Chaffee, lors de l'appel d'Elvis Presley (en arrière plan) sous les drapeaux - 26 mars 1958 © Getty / Don Cravens

Aussi impressionnante qu'elle soit, la carrière d'Elvis conserve un goût d'inachevé. Non seulement parce qu'il est mort trop tôt, à seulement 42 ans mais aussi parce qu'il n'a pas pu réaliser un de ses plus grands rêves : donner des concerts en Europe.

Il y avait plusieurs raison à cela : manque de salles de spectacles adaptées à l'époque, le fait qu'Elvis ne souhaitait pas chanter en plein air et une puis il y avait une raison plus étrange... son agent le colonel Parker n'avait pas de passeport américain. Il n'était pas colonel. Il ne s'appelait pas Tom Parker et ne voulait pas dévoiler sa vraie identité.

Qui était Tom Parker ?

George Klein, ami d'enfance d'Elvis, explique que cela s'expliquait du fait que le colonel Parker n'était pas américain. Il était entré illégalement aux États-Unis. Alors pour emmener Elvis en Europe, il devait demander un passeport. A ce moment, il aurait été obligé de dire la vérité sur son vrai nom et son passé.

Mais ce n'est pas l'avis de Joe Esposito, homme de confiance d'Elvis, qui n'accrédite pas cette thèse. Selon lui, le colonel Parker pouvait quitter le pays quand il voulait. Il était ami avec tous les présidents. Si il avait voulu la citoyenneté, il l'aurait eu.

En revanche, et toujours selon Joe Esposito, Elvis n'aurait pas pu débarquer en Europe avec tout ses médicaments. Le colonel Parker préférait éviter que son poulain fasse l'objet d'une fouille en règle à la douane, ce qui aurait été préjudiciable à l'image du King.

Imaginer qu'Elvis soit arrêté pour trafic de médicaments, ou possession d'armes était impensable

Voici donc deux proches d'Elvis avec des avis très opposés sur la question. Le colonel avait donc bien brouillé les pistes sur son passé. La thèse du secret proposée par George Klein semble crédible quand on sait que Parker, de son vrai nom Andreas Cornelius van Kuijk, avait précipitamment quitté sa Hollande natale juste après le meurtre d'une jeune femme à Breda, la ville où il habitait. Certains habitants de la ville l'avaient désigné plus tard comme l'auteur de ce crime. Tom Parker est mort en janvier 1997 à Las Vegas, emportant son secret avec lui. Il est troublant néanmoins de penser que si Elvis Presley n'a jamais chanté en Europe, c'est peut-être à cause de l'assassinat d'une jeune fille aux Pays-Bas en 1929.

Elvis Presley - In the ghetto (1969) de Mac Davis / RCA Victor

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.