Elvis Presley était un homme très entouré. Il avait même formé une troupe connue sous le nom de la "mafia de Memphis".

Trois membres de la mafia de Memphis : Lamare Fike, Marty Lacker et Billy Smith en juin 1995
Trois membres de la mafia de Memphis : Lamare Fike, Marty Lacker et Billy Smith en juin 1995 © Getty / New York Post Archives

Dans les boutiques de Graceland en face de la maison d'Elvis Presley à Memphis, on trouve vraiment de tout à propos du roi du rock. Dans les livres,on peut notamment sur celui de Joe Esposito, intitulé Remember Elvis.

Joe avait été nommé par Elvis chef de "la mafia de Memphis", un groupe d'une dizaine d'hommes qui travaillaient pour lui. Mais d'où pouvait venir ce terme bizarre ? Joe Esposito donne l'explication à ce mystère :

Nous avions des costumes en mohair noir, des chemises blanches avec des cravates blanches ou des chemises noires avec des cravates noires. On ressemblait à des petits mafieux. On avait des limousines, on se précipitait pour ouvrir la porte à Elvis qui avait l'air d'un parrain. Les journalistes ont écrit un article un jour : "Elvis Presley et la mafia de Memphis sont de retour en ville". Et c'est resté. Ce sont les journalistes qui nous ont donné ce nom. Mais Elvis a toujours été intrigué par la mafia. Bien sûr, la mafia n'est pas une bonne organisation, mais ils étaient loyaux avec leurs familles. C'est ce qu'il aimait dans la mafia.

Finalement ce terme est resté collé à l'entourage de Presley. Un autre membre de ce groupe, George Klein, raconte qu'ils en étaient un peu fier.

Cela nous faisait rire, on ne prenait pas ça au sérieux. On était pas des gars de la mafia. Mais comme la mafia était quelque chose de mythique aux États-Unis à ce moment là, on a pensé que c'était pas mal d'être appelé comme ça.

Jean-Marie Pouzenc, auteur spécialiste du King, évoque les membre de cette mafia de Memphis :

La plupart étaient des copains d'école, ou des copains de Memphis, ou des gars qu'il avait connu à l'armée. Par la suite, il y a eu des champions de karaté, comme Ed Parker. Elvis était quelqu'un de tellement gentil qu'au bout d'un certain temps, il y en a forcément qui ont abusé. Il donnait, il donnait... et forcément là dedans, il y a eu quelques sales types, des gars comme Lamar Fike... Mais il y a une chose assez frappante là dedans, c'est qu'on parle toujours de la "Memphis mafia". On parle un peu moins des musiciens, mais les musiciens n'ont jamais dit du mal de lui, ce qui laisse à penser que c'était vraiment un mec bien. Ils lui sont tous restés fidèles. En revanche, ils étaient méfiants vis à vis de certains types de la "Memphis mafia"...

Ce qui est certain c'est que vu la carrure de ces gars là, il ne valait mieux pas essayer d'approcher Elvis de trop près.

Elvis Presley - Trouble (1958) de Jerry Leiber et Mike Stoller / RCA Victor

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.