L'autre grande attraction de Memphis avec Graceland, c'est Beale Street où la musique résonne encore et où Elvis Presley venait se balader.

Beale Street, Memphis, Tennessee en 2014
Beale Street, Memphis, Tennessee en 2014 © Getty / Andrea Morales

Dans la ville d'Elvis Presley, Memphis Tennessee, il n'y a pas que Graceland à visiter. L'une des rues les plus célèbres de la ville de Memphis s'appelle Beale Street. Cette rue est une succession de boutiques, de bars, de restaurants, dans lesquels des artistes débutants ou confirmés donnent des concerts chaque soir.

Dans cette rue, les musiques se succèdent et se superposent, tellement les bars sont collés les uns aux autres. Le Rhum and Boogie Café, le Hard Rock Café, le BB King Café, ils sont tous là et se font une concurrence loyale. Seul le magasin Schwab, du nom de son propriétaire, est resté tel qu'il était dans les années 50. A côté, Bernard Lansky qui vient de souffler ses 80 bougies, avait une boutique de mode masculine où Elvis Presley avait l'habitude de s'habiller.

Elvis venait sur Beale Street mais n'entrait jamais dans le magasin. Je ne le connaissais pas. C'était le seul mec blanc qui se baladait sur Beale Street. De temps en temps, il regardait ma vitrine. Un jour je lui ai dit :

- Est ce que je peux vous aider ?
- Je regarde simplement. Je n'ai pas d'argent mais quand je serai riche, je vous achèterai la boutique
- S'il vous plaît, n'achetez pas la boutique, mais juste ce qu'il y a dedans.

Quand Elvis est devenu célèbre, il n'a pas acheté la boutique mais il est venu se fournir chez lui. Ce qui a nécessité quelques souplesses dans les horaires du magasin.

Souvent on a fermé la porte. Mais par la suite, on a été obligé d'ouvrir à deux heures du matin et tout déballer pour lui. De toute façon, il sortait la nuit. Que voulez vous, il fallait bien suivre ! Il vivait la nuit, il dormait le jour. Et si on ne lui donnait pas ce qu'il voulait, on pouvait ne plus le revoir.

En 1954, quand la carrière d'Elvis a démarré, Bernard Lansky avait donc cette boutique sur Beale Street. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il a bien profité de la notoriété que son célébrissime client lui a apporté puisque aujourd'hui il possède six boutiques en ville. Il n'hésite pas à proposer aux fans d'Elvis pour la somme de 20 dollars, des posters où on les voit Presley et lui en train de poser dans son magasin. En 2007, Elvis faisait encore vivre une bonne partie de la ville.

Kevin Kern, porte parole de Graceland

Graceland rapporte 150 millions de dollars par an de bénéfice pour la ville de Memphis. Et les gens qui viennent à Graceland dépensent prés de 150 autre millions ailleurs dans la ville. Alors je pense que la ville de Memphis est très contente qu'on soit là et qu'on organise des visites.

Sans oublier la belle renommée que la ville a pu avoir dans les années 50 grâce à cette chanson de Chuck Berry reprise par Elvis : Memphis Tennessee.

Elvis Presley - Memphis Tennessee (1965) de Chuck Berry / RCA Victor

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.