Elvis Presley serre la main du président des États-Unis Richard Nixon le 21 novembre 1970, mais connaissez vous les coulisses de cette rencontre ?

Le président Nixon et Elvis Presley, 21 novembre 1970 à Washington
Le président Nixon et Elvis Presley, 21 novembre 1970 à Washington © Getty / Historical

En continuant mon périple à Graceland, je tombe sur l'une des photos les plus étonnantes d'Elvis Presley. On peut le voir serrant la main à un président Nixon souriant, avec en fond un décor de drapeau américain qui laisse penser que le cliché a été pris à la Maison Blanche.

Qu'est ce que Presley pouvait bien faire dans le bureau de Nixon ? Je décide poser la question à celui qui devait tout savoir de cette histoire, son meilleur ami Joe Esposito qui me donne rendez vous à deux pas de chez lui, au Golf Club de Las Vegas.

C'est une histoire intéressante parce qu'Elvis aimait les policiers, les détectives. Il était très proches de ces gens. Un jour, on dinait à Hollywood avec un célèbre doubleur de dessins animés. A un moment, cet homme montre un badge du Bureau Fédéral des Narcotiques. Elvis lui a dit :

- Mais comment tu l'as eu ??
- C'est le président qui me l'a donné !
- J'en veux un ! a répondu Elvis.
- Laisse tomber, tu pourras jamais l'avoir, c'est impossible...

Aussitôt, Elvis décide de trouver n'importe quel moyen pour obtenir ce badge du Bureau Fédéral des Narcotiques. Il va, avec deux de ses hommes, à Washington et fait porter une lettre au Président des Etats-Unis dont voici un extrait :

Monsieur le Président,

Tout d'abord permettez moi de me présenter. Je suis Elvis Presley, et je vous admire beaucoup. Monsieur le Président, je suis capable et je suis prêt à rendre tous les services que je peux pour aider mon pays grâce aux contacts que j'ai avec les gens de tous âges. Je crois que je pourrais me montrer encore plus utile si vous faisiez de moi un espèce d'agent fédéral. J'ai déjà étudié à fond les abus de la drogue et les techniques de lavage de cerveau des communistes. Et par mon métier, je suis placé là où il faut pour pouvoir faire le plus de bien. On vient de me nommer l'un des dix jeunes américains de l'année prochaine, ça me plairait bien de vous rencontrer pour vous saluer. Alors voilà, je serai à l'Hôtel Washington, chambres 505 - 506 - 507 (sous le nom de Jon Burrows) avec deux garçons qui travaillent avec moi. Je vous envoie un résumé de ma vie pour que vous compreniez ma démarche.

Respectueusement, Elvis Presley.

Joe Esposito raconte la suite de l'histoire

Et puis ils reçoivent un coup de fil : "Le président Nixon veut vous voir !". Ils y vont. Elvis rencontre Nixon, et à force d'argument, finit par obtenir ce fameux badge. Quand on rencontrait Elvis, il y avait quelque chose qu'on aimait en lui. Et on aurait fait n'importe quoi pour lui. En bien ou en mal.

Ce 21 novembre 1970, Elvis était satisfait de son opération, et allait pouvoir ajouter ce badge à sa collection. Il offrit en échange à Nixon un Colt .45, plaqué or, datant de la Seconde Guerre Mondiale. Et plus tard, Nixon demanda au King de venir chanter à la Maison Blanche, comme de nombreux artistes ont eu l'honneur de le faire. Mais le terrible Colonel Parker s'interposa et demanda 25 000 dollars. Nixon répondit que jamais aucun artiste n'avait été payé pour chanter à la Maison Blanche. ce à quoi le Colonel répondit que jamais personne n'avait obtenu Elvis gratuitement.

En 2016, le film Elvis and Nixon relate cette rencontre inattendue entre ces deux hommes. Michael Shannon et Kevin Spacey tiennent les rôles titres dans ce film de Liza Johnson.

Elvis Presley - Stuck on you (1960) de J. Leslie McFarland Aaron Schroeder / RCA Victor

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.