Ce matin, vous nous présentez un collègue pianiste, un des rares improvisateurs classiques Jean françois Zygel...

Il réarrange une pléiade de stars de la chanson française dans son dernier album : L'alchimiste...

Extrait Paris Seychelles 

Julien Doré et son tube Paris Seychelles habillé aux couleurs de Satie, Renaud et son Mistral Gagnant habillé aux couleurs de Schubert, Laurent Voulzy et sa Fille d'avril aux couleurs de Fauré.

Il faut s'appeler Jean François Zygel pour se voir confier par des artistes ce qu'ils ont de plus cher, leur voix studio isolée sur une bande, et pour les accompagner ensuite au piano, en toute liberté, sans métronome, en mode improvisation.. 

La où c'est malin, c'est que notre pianiste se retrouve avec le meilleur de l'artiste, sans la prise de tête du studio. 

Parce qu'un chanteur qui n'angoisse pas en studio, c'est pas un chanteur. Un chanteur , c'est une princesse au petit pois. A travers 7 matelas empilés, il le sent le petit pois, il a des bleux partout sur sa peau délicate, et quand il arrive en studio, le matin, il dit  "J'ai une angine". C'est à ça qu'on reconnait un vrai chanteur. 

Extrait Jacques a dit 

Jean François Zygel dispose donc à sa guise des voix qui lui sont confiées, et peut jouer les accords qu'il veut sans craindre de déstabiliser le chanteur.

Il déploie toute sa science d'improvisateur pour aller ou bon lui semble, débordant sur la tonalité, créant un véritable dialogue entre deux mondes, et soudain la mélodie que l'on connaissait par coeur se tend , le pianiste nous donne le vertige pendant que le chanteur immuable continue son chemin. Comme une même scène de  film prend des tournures différentes selon la musique qui l'accompagne,  Zygel donne un éclairage différend à chaque chanson dont il s'empare, même si on lui sent un gout prononcé pour les musiciens français de la fin du 19ème siècle...

Extrait Ma solitude 

Et nous voilà dans un duo virtuel, mais avec des vivants. 

En ce jour de la toussaint, ça se fête !

Si les Artistes ont tous acceptés de se livrer nus entre les mains expertes de Jean François, c'est que on ne leur propose pas souvent d'être revisité à l'aune de la grande musique.

Ces deux mondes qui s'affrontaient, s'ignoraient, se regardaient en chiens de faïence sont réunis par la grâce de celui qui en plus d'être un passeur passionné que nos auditeurs écoutent tous les samedi à 12h sur France Inter, est un pianiste remarquable qui enseigne l'improvisation classique, cet art que tous pratiquaient autrefois, Bach, Mozart, Beethoven, Chopin, et qui s'est perdu quand on a commencé à mettre la musique en conserve dans des conservatoires..

Extrait A bouche que veux-tu 

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.