Un trio décapant venu d'Amsterdam, "My baby", nous propose une synthèse psychédélique du meilleur des musiques du monde…

Rien de plus délicieux à l'heure où on parle de l'influence de l'intelligence artificielle sur la musique, que ce trio improbable qui produit une musique qu'aucun robot n'aurait pensé, ou alors sous influence..

La pratique du guitariste consistant à répéter un seul et même accord dans le morceau qu'on vient d'écouter, appartient aux DJ.

Un musicien s'inspire d'un DJ, c'est étonnant : en effet le guitariste inclut dans son jeu la pratique des voleurs de samples, et là c'est réjouissant : la technique du sampling consiste mettre en boucle une mesure extraite d'un titre et à la rejouer en boucle. 

Ce qui oblige à construire un morceau entier sur la base d'un seul accord, Résultat, une répétition lancinante qui sur la piste de danse, aboutit à la transe. 

La répétition d'une même phrase qui va évoluer subtilement par l'ajout de filtres ou d'effets, produit le même effet que l'hypnose et provoque une forme d'extase.

L'extase Nicolas, du grec ex-tasis qui signifie explicitement, sortir de son corps.

Elle est vieille comme l'humanité, l'extase musicale. Des derviches tourneurs qui déploient leurs bras, une main vers le ciel pour recueillir la grâce de Dieu, et l'autre vers la terre pour l'y répandre, des derviches aux pèlerins qui tournent dans le labyrinthe de la cathédrale de Chartres, en passant par les nuits électro, tous sont unis par l'oubli de soi que provoque la répétition musicale en les dépouillant de leur ego...

Au fond, les chanteurs sont tous un peu des chamanes ? 

Oui, la chanteuse Cato Van Dyck fait plus que chanter, elle incante.  Dans sa voix, point d'oracle sombre, point d'injonction manifestant son pouvoir sur les éléments, mais une douceur, une ondulation magique, une invitation, on a le sentiment qu'elle implore la bienveillance des divinités, pour nous guérir, nous consoler, nous mettre en joie et nous faire sentir dans notre petit corps que nous appartenons à un bien plus grand corps, et que notre petit esprit est une partie du grand esprit qui nous gouverne.

Ce trio de mages venus d'Amsterdam produit en nous la vraie joie qu'avait défini avant eux un autre natif d'Amsterdam répondant au doux nom de Spinoza. My Baby, Spinoza, même combat !..

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.