Ce matin, vous nous présentez "Who's happy", le dernier album de Hugh Coltman, crooner anglais vivant en France et parti s'inspirer à la Nouvelle Orléans

Extrait Civvy Street 

Hugh Coltman, le plus british de nos chanteurs français, sujet britannique de sa majesté résidant à Montreuil, Seine Saint-Denis, a choisi une autre très vieille ville française de l'autre côté de l'Atlantique pour puiser aux sources du jazz, New Orleans, Louisiane..

Les Anglais nous ont toujours regardé avec curiosité. Notre intérêt pour le jazz les dépasse , eux qui lançaient il n'y a pas si longtemps encore des nouvelles danses tous les 6 mois..

Hugh Coltman, chanteur de jazz, crooner post moderne a donc tout naturellement trouvé refuge et travail chez nous, où règne depuis l'après guerre un climat favorable aux musiciens qui relèvent de cette musique..

Après avoir remporté les Victoires du Jazz en 2017, Hugh Coltman s'est senti suffisamment fort pour aller se frotter à la Source sans crainte d'être laminé par des forces qui le dépassent.

Extrait It's your Voodoo working 

Oui la Nouvelle Orléans est une des rares places du monde où tant de musiques furent mêlées donnant une des fusions les plus réussies et qui porte pour nom une onomatopée exprimant le jaillissement, jazz...

Jazz, entre jaillissement et jasmin, que les cocottes vaporisaient sur les clients qui écoutaient trop longtemps les pianistes élaborer la musique du futur, le ragtime, en disant, jasmin, jasmin, jas...

Nulle place dans le monde n'évoque autant de musiques, nulle place n'a donné son nom à un genre musical, le New Orleans, nulle place n'est marquée par autant de spiritualités, l'animisme d'Afrique rencontrant celui des Amérindiens, donnant un des syncrétismes les plus mystérieux, les Black Indians, les indiens noirs, issus de la fusion de deux cultures ancestrales, avec toute la magie qui s'y rattache..  

Extrait Sugar Coated Pill 

Beaucoup de musiciens ont quitté la Nouvelle Orléans après l’Ouragan Katrina en 2005

Oui Nicolas, la belle cité de musique s'est réveillée dépeuplée de la moitié de ses habitants..

Certains ne sont jamais revenus. Les musiciens qui sont restés ont fait acte de militantisme..

La série Treme en témoigne. 

D'autres sont venus s'y installer, comme cet ingénieur du son géorgien Misha Kachkachishvili qui a construit un studio d'enregistrement dans une église désaffectée "la third presbyterian church", dans lequel Hugh Coltman a enregistré.
Nul musicien ne sort indemne d'un voyage à New Orleans, la capitale des Caraïbes, à la jonction des deux Amériques, à l'estuaire du Mississippi, le fleuve qui répand la bonne musique jusqu'à Chicago puis partout dans le monde...

C'est ce qu'on souhaite à Hugh Coltman et à son beau disque, Whos' happy... 

Extrait Resignation Letter 

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.