Ce matin, 5ème album du trio mancunien GoGo Penguin, qui réussit la gageure de remplir des salles entières dans le monde, fait rare pour un trio instrumental.

Extrait Atomised 

Un feu d’artifice, des fontaines de lumière, des ruptures, des explosions soniques, des trajectoires dans l’espace, un maximum d’effets, un minimum de moyens, rendez-vous compte : Un trio acoustique pour faire tout ça ! Piano, Contrebasse, Batterie.. 

Pétard ils sont forts ces british. 

Même si le mouvement est parti d’Amérique. Ils s’appellent Steve Reich, John Adams, La Monte Young, Philipp Glass, dans les années 60 ces compositeurs américains s’insurgent contre la musique sérielle européenne qui devient un nouvel académisme autour de la figure de Pierre Boulez.  
En réaction contre le formalisme abstrait de ces séries de sons et de timbres déterminés de manière mathématique, et dans un souci de supprimer les frontières entre l’art et la vie, les américains répondent par une simplicité enfantine, désarmante et radicale : Une suite de ritournelles avec d’infinies variations. La musique minimaliste.

Et comme dans un parfait ping pong, l’Europe du jazz adopte cette musique répétitive. Les suédois d’EST dans les années 90 et les anglais de GoGo Penguin dans les années 2010.

Extrait F Major Pixie 

Ça fait partie des missions de l’avant-garde. Lancez des idées en l’air, comme des flèches, il y aura toujours des enfants pour les ramasser et jouer avec. La musique répétitive s’est beaucoup fait critiquer mais le monde des images l’a adoptée, et le monde de la danse, et le monde de la pop, et celui du jazz. Dans la répétition, il y a de l’hypnose, de la transe, de l’extase, au sens grec du terme, ex stasis, sortir de soi, et surtout le rythme reprend sa place première, et ça, ça fait plaisir à Nietzsche et à Beethoven.

Extrait 3 Kora

GoGO Penguin, le trio de Manchester a conquis de nombreux territoires depuis sa formation en 2013. 

Chris Illingworth au piano, Rob Turner à la batterie et Nick Blacka à la basse, 3 jazzmen de base, qui ont  choisi de s’exprimer dans une des formes les plus classiques du genre. 

Et pourtant, leur particularisme anglais a surement joué.   

Sans rentrer dans les clichés, chez nous, les latins, c’est le solo qui importe. Eux l’ont joué collectif, ce n’est pas un pianiste accompagné par une section rythmique, c’est un power trio qui a construit avec le temps une dialectique à trois voies et qui nous fait profiter de ce 5ème album comme celui de la maturité, le 5 chez Pythagore, c’est le chiffre de l’homme, celui de l’accomplissement. 

Extrait Don’t go Norman

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.