Ce matin dialogue entre Orient et Occident… Anouar Brahem nous présente son dernier album… Blue Maqams, qui sort ce vendredi ..

Extrait de Opening day

Aujourd'hui encore, le soleil se lève à l'est, et quoi qu'on en dise, la lumière vient toujours de l'Orient...

Pour trouver sa direction, il faut s'orienter.

Si nous assistons à la désorientation du monde en ces temps troublés, laissons le maitre Tunisien Anouar Brahem nous remettre sur le droit chemin avec son Oud magique.

L'Oud, l'ancêtre du luth, dont la légende dit qu'il fut porté aux nues par un jeune musicien Kurde, Zyriab, au 8ème siècle. Présenté au Calife de Bagdad, il réussit si bien son audition que son maitre, qui l'avait pourtant préparé à cette fin, en devint fou de jalousie.

Zyriab se réfugie alors dans le sud de l'espagne, à Cordoue, et pour éviter de tomber à son tour dans le despostisme d'un enseignement exclusif, il a l'idée d'enseigner à plusieurs en même temps, inventant de ce fait le premier conservatoire d'Europe.

Extrait de Bahia

L'Oud, l'instrument du Tarab. Le Tarab est un mot arabe intraduisible qui définit l'extase que procure la musique.

Le mot Tarab remonte jusqu'aux Pyrénées. Les Occitans lui accolent le sufixe dour, signifiant celui qui fait.

Celui qui provoque l'extase musicale est nommé le Tarab dour, mot qui peut être à l'origine de troubadour...

En tout cas, Anouar Brahem est ce troubadour-là, tant son art provoque l'extase que l'on ne trouve qu'en Orient, parce que la passion est un maitre mot la bas, et c'est passionément qu'on aime, qu'on déteste, qu'on joue ou qu'on se donne.

Les sentiments ne s'expriment pas par la parole, encore moins lorsqu'il s'agit de déclarer sa flamme amoureuse. Alors heureusement, il y a les maqams...

Extrait de Bom Dia Rio

Qu'est ce qu'un maqam, en quoi est-ce différent d'une gamme ?

En gros Nicolas, là ou pour exprimer la joie et la tristesse, nous avons deux modes en Occident, le majeur et le mineur, les arabes en ont 50.

Cinquante nuances entre le gris clair et le gris foncé pour s'exprimer musicalement.

Chaque maqam porte sa signification propre, et alors il suffit de monter et de descendre la gamme choisie pour jouer de toutes les gradations d'une intention. Anouar Brahem nous remet à l'écoute de cet Orient.

En Occident, ce sont les jazzmen qui ont redécouvert ces modes à la fin des années 50, Miles Davis, Bill Evans.

C'est pourquoi le dialogue modal est si riche aujourd'hui : Les retrouvailles de l'Orient et de l'Occident ont déjà eut lieu, et une fois de plus, ce sont les musiciens qui annoncent la bonne nouvelle..

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.