Ce matin, André Manoukian nous présente Thibault Cauvin, qui a fait plusieurs fois le tour du monde, sa guitare classique sous un bras, et sa planche de surf sous l'autre …

Thibault Cauvin est un guitariste français : i a donné plus de 1 000 concerts, dans près de 120 pays et remporté 13 premiers prix internationaux avant l'âge de 20 ans, palmarès encore inégalé !
Thibault Cauvin est un guitariste français : i a donné plus de 1 000 concerts, dans près de 120 pays et remporté 13 premiers prix internationaux avant l'âge de 20 ans, palmarès encore inégalé ! © Maxppp / Cottereau Fabien

Guitare vient du mot persan Sihtar : "Sih" signifiant trois et "tar" cordes. Un des plus vieux instruments du monde, représenté sur un bas relief égyptien dès 3.000 avant JC.

Ne dit on pas que Pythagore inventa notre gamme en faisant sonner une corde contre une porte en bois, en la divisant et en étudiant les vibrations obtenues par les différents rapports ? Rousseau dans son dictionnaire de la musique en parle ainsi : instrument portatif pour accompagner le chant.

Combien de fois ai-je maudit cet instrument portatif, autour d'un feu de camp, quand le moindre gratouilleur ramassait tous les regards et que moi j'étais tricard avec mon piano intransportable... ?

Était-ce la première motivation de l'enfant Thibault Cauvin ?

Son père musicien lui tend sa première guitare. Il se plait au Conservatoire, d'où il sort avec les honneurs et le goût des concours, ce qui est rare, pour un enfant, mais peut-être est-ce parce qu'il les gagnait tous ?  À 20 ans, il est le guitariste le plus titré au monde.

36 prix obtenus, autant de sésames qui lui ouvrent toutes les salles de la planète, et le voilà enchaînant des concerts du Carnegie Hall de New York jusqu'à la Cité interdite de Pékin en passant par les ruines Inca de Quito en Equateur...

À tel point que jusqu'à très récemment, il n'avait pas de domicile, fixe, vivant à l'hôtel au gré des tournées..

Tous les interprètes aiment-ils se produire sur scène ?

Nombre de virtuoses ont une détestation à jouer en public, de Chopin à Glenn Gould, en passant par François René Duchable, qui comparait un concert à un interrogatoire de flics, et qui finit par jeter son piano dans le lac d'Annecy.

Mais Thibaut Cauvin, lui, jubile sur scène. Est ce son amour du surf, qui lui permet de rider toutes les vagues du monde, est ce le silence religieux qu'il inspire avec sa bouille d'ange et sa guitare qu'il étreint à bras le corps ?

Sa technique de virtuose est enrobée de douceur, d'un toucher incroyablement délicat. Il nous rejoue le miracle d'Orphée qui avec sa lyre, adoucissait les pierres et transformait les lions en agneaux. 

Cette fois-ci, dans son album Cities, il nous raconte les grandes cités du monde qui l'ont touché, avec des compositeurs auxquels il s'est frotté ! Erik Truffaz, Ballaké Sissoko, Didier Lockwood et même Matthieu Chedid, qu’on écoute.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.