Ce matin vous nous présentez Théo Lawrence and the hearts, un groupe de jeunes français qui sonnent comme de vieux briscards sudistes..

Extrait Never let it go 

Non Nicolas, la mondialisation, ça n'est pas qu'une machine à produire des populismes, ça sert aussi à abolir les frontières entre les talents..

Ça offre une  géographie infinie à l'inspiration.
Jusqu'à présent, un territoire produisait une musique..

Jusqu'à présent, le temps  fabriquait un style.. 

Le temps et le territoire, ben ça donnait les Beatles, par exemple, qui question temps arrivent au début du rock n roll fin des années 50  et question territoire naissent à Liverpool, la seule ville d'Angleterre où depuis le moyen age on organisait des concours de ménestrels : Beatles = Rock Fifties + Ménestrels britons.
Et ben aujourd'hui, tout ça vole en éclat et des mômes de Gentilly,  en 2018, recréent un territoire sonore qui s'étendrait de la Caroline du sud au nouveau mexique en passant par  le Texas, la Louisiane et le Tenessee, sauf qu'on est en plein Val de Marne...

Extrait Heaven to me 

La voix grave du chanteur, des riffs de guitare imparables, un orgue rasqueux et lancinant, un contrepoint parfait entre la ligne de basse et la mélodie, l'évidence heureuse des compositions servies avec la juste dextérité de ceux qui savent tout en gardant l'émotion intacte, la bande à Theo Lawrence, on aurait envie de l'appeler Lawrence d'Amérique, sa bande a la maturité des mercenaires de légende qui firent le son des studios Stax de Memphis..

Si l'âge moyen du groupe est de 20 ans, l'âge apparent s'approcherait des 70 ans tellement ils ont tout compris..

Extrait  Search your heart 

Si Vintage est le maitre mot, vintage des sons, vintage des compos, on est loin d'un vintage artificiel qui aurait pour seul but de redorer l'esthétique d'un groupe en manque d'éthique..

L'éthique de Théo Lawrence and the hearts, elle suinte à chaque note de leur excellent premier album, Homemade lemonade,   elle s'appelle : la soul ! La soul, ce groupe de Gentilly en a à revendre..

Aussi à l'aise dans les tempis rapides que dans ceux qui se trainent sous la chaleur du désert texan avec des serpents crotales en guise de maracas..

Ce sale gosse vous chante des ballades avec l'aplomb d'un Roy Orbison et la classe d'un Johnny Cash.. 

Théo lawrence and the hearts, ambassadeurs de la mondialisation heureuse..

Extrait Who was i 

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.