Ce matin, Maria Mazzotta, une de ces maîtresses chanteuses du Sud, qui du Pirée à Lisbonne en passant par les Pouilles, sont porteuses d’une émotion formidable...

Extrait Vorrei Volare 

Le chant est le miroir de l’âme, c’est admis, chanter c’est pire que se mettre nu, c’est dévoiler son âme, le chant est un strip tease spirituel en somme. Si en plus, la voix est chargée des particularismes d’une langue, d’un peuple, de ses coutumes, de son sel, elle vous fait connaitre alors l’âme du peuple en question mieux que n’importe quelle immersion.

La plus belle rencontre que l’on puisse faire avec l’étranger, c’est de l’écouter chanter. Parce-qu’alors, toute pudeur bue, il vous envoie tout, de lui et des siens. Vous le ressentez dans tout votre être et chacune des paroles de cette langue que vous ne connaissez pas vous remue au plus profond de vos entrailles.  

Extrait Tu Nun Me Piaci Più 

Les ambassadeurs des nations, on devrait les choisir comme les Africains choisissaient leurs griots, celui qui a la plus belle voix, celui- là seul serait apte à représenter son pays dans son entité.

Au fond les seuls étrangers qui se font comprendre sans qu’on connaisse leur langue, sont les chanteurs.
La voix de Maria Mazzotta nous dit tout ce que les femmes du sud ont sur le cœur… Dans nos régions, des pays rudes, souvent pauvres, les chants, les danses rassemblent, racontent mais permettent aussi de se libérer, de lâcher l’énergie ensemble. Dans toutes les circonstances de la vie, les bandas (les fanfares) sont là. Cette musique est vivante parce qu’on en a besoin.

Extrait Amoreamaro

Qu’est ce qui fait que beaucoup de chanteuses du sud ont cette voix grave, voilée, presque cassée ?

Je me suis souvent posée la question Ali, peut-être à force de crier après leurs enfants ou leurs maris, ou de reprocher aux dieux la folie des hommes. En Afghanistan, ou les femmes ne peuvent chanter,  elles vont dans une pièce où une pierre de patience recueille tout ce qu’elles ont sur le cœur. Peut-être que c’est pour ces femmes que celles qui peuvent chanter se cassent la voix.

Maria Mazzotta vient des Pouilles, ce petit bout de terre au sud-est de l’Italie, où sont mêlés italiens, grecs et albanais. Très vite sa voix emblématique attire les meilleurs troubadours du coin, jusqu’à Goran Bregovics.

Mais ce projet là, c’est le sien, seule avec l’accordéon de Bruno Galeone, avec sa voix aux racines anciennes et à l’émotion incroyable, elle nous transperce le cœur de ces chants méditerranéens ancestraux. Elle sera en concert le 9 mars au 360 Music Factory à Paris..

Extrait Beddha Ci Stai

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.