Le chant magique de La Chica, aux vertus curatives, selon André Manoukian...

Vous vous souvenez du Cinquième Elément de Luc Besson et de cette diva cosmique qui avait eu besoin de trois chanteurs différents pour restituer une voix surnaturelle avec une tessiture hors norme.  Et ben, ça y est, all included, avis aux cinéastes, s’il vous prenait l’envie de représenter vocalement une voix divine, c’est possible et pas besoin de trafic, elle s’appelle Sophie Fustec, son nom d’artiste, la Chica.  Quelle meilleure appellation que ce générique féminin exprimant la fille dans sa divinité, car je vous le rappelle : dans cette chronique, la chanteuse est considérée comme une divinité, qu’importe son sexe, son statut surnaturel est là, dans vos tympans, en train de délivrer votre cerveau. 

La Chica est une chamane 3.0, dont la voix purifie et nous recharge en "good vibes"

La Chica nous annonce ce futur radieux ou l’on se soignera en écoutant la musique des protéines, ou l’on rééquilibrera notre déficit hormonal en écoutant des chansons. 

Qu’elle est belle la vie urbaine, quand elle fabrique des créatures comme La Chica. Née à Paris d’une mère vénézuélienne et d’un père français. Elle a grandi entre Belleville, et Merida (à l’ouest du Venezuela). Le mélange, elle le porte dans les gènes, l’électro, Debussy, la voix de petite fille, la danse, les claviers, Sophie, La Chica, a plusieurs vies déjà. Claviériste hors pair, elle accompagna Mayra Andrade la chanteuse capverdienne et aussi Yael Naïm, , avant de fonder le groupe les 3some sisters, repéré par le radio crochet de France Inter saison.

Comment La Chica réussit-elle à relier des mondes contraires ?

Parce que c’est sa mission. 

L’harmonie, c’est rassembler des forces contradictoires dans un récit dynamique. La transe, la science, et l’instinct, le hip hop, les harmonies doo wap, la cumbia, La Chica vit en coloc avec beaucoup de monde, des mondes contraires parfois, mais que du beau linge. 

Entre son statut de femme guerrière et de poétesse, usant tour à tour de douces harmonies vocales ou d’incantations caribéennes, elle rend hommage aux pays latino-américains ravagés par le capitalisme moderne

Et surtout, elle nous montre qu’on peut se revendiquer plusieurs à l’intérieur de nous mêmes. Ça s’appelle le futur, dans ce qu’il a de plus radieux, quand les hommes trouveront des notes communes pour se parler ou plutôt se chanter, et aussi s’entendre, les grandes concertations n’ont de sens que si les voix sont écoutées…

Elle s’appelle La Chica, partagez autour de vous la bonne nouvelle, La Chica est arrivée, je l’ai entendue ce matin sur France Inter.

En vidéo

  • Légende du visuel principal: La chica (capture d'écran du clip "Oasis" https://www.youtube.com/watch?v=00Q0YmCRa1Y)
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.