Ce matin, hommage au très grand violoniste qui nous a quitté trop tôt, Didier Lockwood...

Extrait Nuages 

Vous avez entendu comme il faisait rire son violon Didier Lockwood ? C'est Nuages, de Django Reinhardt , avec the amazing keystone big band.. 

Connaissez vous la légende du Violon de Warlop ?

Michel Warlop est en fait le premier violoniste de Jazz français qui joue avec Django. Quand il rencontre le jeune Stéphane Grapelli, celui ci a un violon un peu pourri.. Alors Warlop lui  prête le sien pour enregistrer, et à force, finit par lui offrir.

Et Stéphane Grapellli, lorsqu'il va rencontrer à son tour des jeunes violonistes de talent, leur offrira ce violon de manière symbolique.  Jean Luc Ponty l'a eu, et bien sur Didier Lockwood.

Mais à qui Didier l'a t il passé ?

Oh, à plus d'un héritier..

A l'heure ou les histoires d'héritage font grand bruit, on peut dire que ce sont des centaines de musiciens libres et talentueux que Didier Lockwood a formé dans son école d'enseignement de l'improvisation, à Dammarie-les-Lys (en Seine-et-Marne).

Extrait Minor Swing 

Le jazz c'est désormais la musique classique du 20 ème siècle..

Cette musique qu'un pape avant guerre qualifia dans une bulle d'absurdia symphonia, cette musique de nègres, de juifs, de parias, élaborée dans des clubs tenus par la pègre italo-américaine, est devenue une musique savante, avec des règles, très proches de celles établies, par un certain Johann Sebastian Bach, dans l'Art de la fugue.. 

Oui autrefois, les musiciens classiques savaient l'art de l'improvisation. Regardez Tous les matins du monde, le très beau film d'Alain Corneau, d'après le livre de Pascal Quignard, quand, le jeune Marin Marais, incarné par Guillaume Depardieu sollicite l'enseignement du grand maitre de la Viole de gambe, joué par Jean Pierre Marielle. Ce dernier, pour le juger, le toise et lui intime un ordre: Improvise .. Au XVII siècle, déjà les musiciens improvisaient.. 

Mais alors tous ces grands compositeurs qu'on dit "classiques" aujourd'hui étaient des jazzmen ?

Oui Nicolas, Bach, Mozart, Haydn, Beethov, tous improvisaient .. et puis Napoléon fige les choses : Les écoles de musique deviennent des conservatoires. Quel drôle de nom.. Il s'agit de mettre quoi en conserve au juste ?

La musique n'aime pas qu'on l'enferme, elle  traverse l'Atlantique et devient le jazz..

Le fossé entre ces deux continents de la musique, Didier lockwood fut l'un des premiers à le combler.. C'était son combat. 

Plus d'oralité, arrêtons de casser nos enfants avec le solfège et ouvrons leur les oreilles.. Comme si on interdisait à nos gosses de parler avant qu'ils ne sachent lire et écrire.. 

Didier Lockwood a inscrit ses pas dans le chemin tracé par Stéphane Grapelli, et très vite il a explosé le sentier, l'a ramifié dans les rhizomes de ses solos foisonnants. Si on a pu le qualifier d'éclectique, je dirai plutôt qu'il était habité de tous ceux qui l'ont précédé et qu'il a fait la paix entre eux, et les a représenté avec autant d'amour que de virtuosité..

Extrait C'est si bon  (avec Martial Solal)

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.