Ce n'est pas un Woody Alien à New-York qu'André Manoukian, mais un Kenyan à Minneapolis : la voix superbe voix de J.S Ondara…

On a eu chaud aux fesses, le jeune kenyan J.S.Ondara s'est installé à Minneapolis en 2013, soit trois ans avant l'élection de Trump. Un peu plus et nous passions à côté d'une des plus belles voix du monde, une pensée au passage pour cet écolier malien qui avait cousu son excellent bulletin de notes dans son blouson avant de couler au fond de la Méditerranée. 

Le mystère des voix, bulgares ou pas, n'a pas fini de nous donner le vertige. Le Graal d'un musicien, ce n'est pas de pousser sa virtuosité pour aller à la limite de son instrument, c'est de le faire sonner comme une voix. 

Depuis l'Antiquité, les facteurs d'instrument ont cherché à imiter la voix humaine, le violon avec son ouïe, son âme, ses épaules, sa queue, ses chevilles.. Mais ce qui vibre le mieux, c'est encore un corps, quand ses cordes vocales soient bien excitées. Oui, du séminal de bon matin, après tout c'est la seule matière de la musique..

Il y longtemps, beaucoup de musique est partie d'Afrique, avec le commerce d'esclaves. Cette musique s'est transformée, sur le continent américain ! 

  • au sud la Senteria, 
  • au nord, le gospel.

Quelques-uns sont rentrés d'Amérique du sud dans les années 1930, ramenant sur le continent africain leur musique transformée... C'est ainsi que la rumba congolaise est née, le high life, l'afro beat, mélange de jazz et de musique afro.

Dans les années 1970, des souls men américains ont voulu partager des expériences musicales avec leurs frères africains, mais leur fantasme restera sans écho. Il fallait attendre encore un peu, sans doute J.S Ondara.

Qu'il débarque à Minneapolis de son Kenya natal, tranquille, une guitare sèche en bandoulière, avec une arme redoutable, sa voix d'ange qui fait parfois penser à Tracy Chapman, avec un vibrato de griot soul.

Il fait tous les open mics de la ville, ces soirées où on laisse le micro ouvert aux amateurs, on y a même entendu sévir Mathieu Vidard, sauf que lui, il est repéré par une radio locale. Et le voilà lancé, vous voyez, ce qu'il y a de bien avec la musique, c'est que pour peu qu'on affronte les murs et les naufrages, on peut devenir un roi. 

► Tales of america, "les contes de l'Amérique", paraîtra le 15 février et en attendant les parisiens auront la chance de l'écouter demain au Point Éphémère…

Un peu de musique en vidéo

Légende du visuel principal:
Capture d'écran du clip de J.S. Ondara - "Saying Goodbye" (Official Video) depuis sa chaîne Youtube @J.S.Ondara
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.