Christian Escoudé, grand guitariste de jazz, rend hommage à Django Reinhardt autour de partitions inédites qu’il a découvertes dans son grenier …

Comment rendre hommage à son maître ?

Boudha nous dit : Si tu le rencontres sur ton chemin, tue-le…

Nietszche est plus cool, à propos de l’idée : elle est une flèche lancée en l’air ; quand elle retombe sur le sol, il y a toujours quelqu’un pour la ramasser et  la lancer dans la même direction, afin qu’elle continue sa trajectoire vers l’infini. 

Ben c’est ce que fait Christian Escoudé, et c’est un peu toute l’histoire de la musique, du moins occidentale..

S’inspirer de ceux qui nous ont précédé, mais en rajoutant son jeu, sa personnalité, dans une forme d’irrespect égotique d’une certaine manière. Dans certaines traditions extrême-orientales, ce geste serait plus que malvenu, qui suis-je, petit vermisseau, pour changer le geste millénaire que m’a appris mon maître, qu’il tient de son maître, et que je dois transmettre à mon tour tel quel, sans en changer un cheveu.

Bergson oppose les religions dynamiques aux religions statiques, les dynamiques étant celles de l’oralité, dans lesquelles on transmet par la parole : chacun transforme le récit, sans en changer l’essence, l’adaptant aux nouvelles générations, alors que dans les religions statiques, où tout est écrit, plus rien ne bouge, gare à celui  qui changerait une ligne…

Le jazz reste dynamique, tant qu’il se renouvelle et incorpore de nouveaux éléments.

L'hommage à Django Reinhardt de Christian Escoudé

Dans l’hommage qu’il rend à Django, Christian Escoudé reste lui-même, tout en étant habité par l’esprit de Django. Christian Escoudé est lui-même issu d’une famille de manouches, mais il est sorti du giron du swing traditionnel très vite : rupture rythmique, phrasés modernes néo bop à la John Scoffield, arabesques concises et incisives.

Cependant les maîtres n’en finissent pas de nous hanter, parfois toute une vie. 

Aussi quand dans son grenier, récemment, il découvre des notes inédites de Django, le signe est trop beau.

Il lui a souvent rendu hommage, mais cette fois ci, il mélange ses propres compos aux notes découvertes.  Il est mur, il a développé son propre langage, et de cet affrontement Oedipien, un seul vainqueur : la musique.

Où l'écouter ?

Formidablement entouré il se produira en concert avec la chanteuse Stephie Haick 24 mars au Théâtre de Longjumeau, le 25 mars Studio de l'Ermitage, à Paris et voyez les dates sur l’excellent site du label cristal records.

En vidéo

Légende du visuel principal:
Extrait de la pochette de l'album de Christian Escoudé "Django, les inédits"
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.