André Manoukian nous présente ce matin une jeune folkeuse française, Victoire Oberkampf, qui nous écrit depuis New York où elle a décidé de tenter sa chance…

Extrait Dusty Withers 

Un soir de septembre, du côté de Central Park, Victoire Oberkampf passe devant une grande église rouge. Sur le côté, une petite porte avec une feuille agrafée: "Westside Open mic, tonight, 8pm". 

(Scène ouverte ce coir à 20h..). Les soirées open mic sont aux jeunes chanteurs  ce que sont les jams pour les musiciens.
Vous écrivez votre nom sur une liste, et on  vous appelle sur scène:

And now, coming from Saint Herblain, Mathieu Vidard on Saxophone..

Et là Mathieu, il faut assurer. Si vous êtes bon, vous faites à New York en un an ce qui vous prendrait 10 ans..  à Saint Herblain.. 

Scorsese entre dans un bar de la 23 ème pour boire un café, Raoul Midon guitariste chanteur à la soul aussi belle que celle de Stevie Wonder joue, il n'a même pas vu Scorsese, il est aveugle. Le lendemain il est sur la scène du Carnegie Hall : un simple coup de fil. Et le surlendemain, il est de retour dans son bar, mais entretemps, il a signé sur Blue Note. Volà pourquoi cette ville continue d'attirer les musiciens du monde entier .. 

Extrait Song for a City 

Victoire Oberkampf décide d'entrer dans l'église. 

Je découvre une toute petite chapelle, toute vieille, avec le papier peint qui se décolle et des vieux bancs en bois 

Sur une petite scène, un vieux cow-boy, les cheveux longs et blancs avec de grandes pattes qui dépassent de son chapeau, sa guitare, et sa canne, posée sur le côté. Il est d'une classe folle. C'est le boss. Je suis invitée à m'inscrire sur le tableau. Un à un, les chanteurs défilent. Le boss les présente, avec une petite blague pour chacun. Le silence est religieux, chaque mot, chaque note résonne comme dans un sanctuaire. Sauf qu'ici le Dieu, c'est la Chanson.
 

Extrait Before the storm 

Et Victoire Oberkampf continue son récit…

Après une petite blague que je comprends à moitié sur "the new young french girl", je monte sur scène et je chante. Quand j'ai fini, je sens que ça s'est bien passé. Je suis acceptée, j'ai une famille maintenant à New-York, des vieux cow boys mélomanes  que la musique réunit tous les vendredis soirs. Chaque semaine, je viendrai chanter ici, car c'est si précieux, des oreilles qui écoutent vraiment

Alors si Martin Scorsese est à Paris, et qu'il écoute France Inter sous la douche, qu'il baisse le débit du jet pendant quelques secondes.
Elle s'appelle Victoire Oberkampf, elle fait de la sweet french folk music à New York, et un jour c'est sur,  elle chantera à Carnegie Hall..

Extrait Dusty Whithers 

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.