Louis Jouvet et sa troupe, rencontrés à Aix en Provence, en plein exode, permet à la famille Ophuls de se réfugier en Suisse. Elle profite clandestinement d’une tournée de propagande, subventionnée par le gouvernement de Vichy, avec l’assentiment de la commission d’armistice. En Suisse, Max Ophuls travaille avec le théâtre de Zurich. Il tourne aussi un plan, un seul, d’une adaptation de l’Ecole des femmes, avec Louis Jouvet dans le rôle du cocu Arnolphe et Madeleine Ozeray dans le rôle d’Agnès. Le tournage est interrompu ; faute d’argent et de producteur expliquera plus tard le cinéaste dans quelques interviews. Marcel donne une toute autre explication à cet échec. A l’ombre de la comédie de Molière, se jouait un vaudeville sur fond de guerre, où la réalité rattrape la fiction…

Les références
L'équipe
(ré)écouter Marcel Ophuls, sa vie, son oeuvre, son siècle Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.