A Los Angeles, pendant la guerre, il y a la communauté des réfugiés allemands. Et notamment tous les collègues cinéastes de Max Ophuls, Robert Siodmak, Billy Wilder, Fritz Lang, parmi lesquels le récent doit trouver sa place. Au sein de cette colonie allemande, il y a aussi Bertolt Brecht, déchu de sa nationalité par les nazis, qui s’est installé en 1941 à Santa Monica. Marcel Ophuls se rend régulièrement chez lui. Brecht s’est mis en tête que celui-ci devait devenir écrivain et il lui distille ses conseils. Mais à Santa Monica, Marcel pense surtout à aller à la plage, avec la fille du dramaturge, qu’il piègera plus tard au cours d’un entretien mémorable dans November days le documentaire qu’il tourne à Berlin en 1990 après la chute du mur.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
(ré)écouter Marcel Ophuls, sa vie, son oeuvre, son siècle Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.