Début des années 50 : retour de Marcel Ophuls, maintenant américain, à Paris. L’Amérique ne sera jamais totalement derrière lui. En 1970, il réalisera pour la télévision allemande un documentaire, presque inconnu en France, mais splendide : A la Recherche de mon Amérique. Il y revient aux Etats-Unis 20 ans après l’avoir quitté. C’est un portrait de son deuxième pays d’adoption et un autoportrait dans lequel il retrouve les lieux et les personnages de sa jeunesse américaine.

En 1950, le chemin est encore loin avant qu’il ne parvienne à réaliser ses propres films. Il commence en bas de l’échelle. C’est la période, comme il le dit : « d’assistanat assisté ». Il devient assistant sur les tournages, bien conscient que le fait d’être le fils de Max Ophuls l’aide à trouver du travail…

Les références
L'équipe
(ré)écouter Marcel Ophuls, sa vie, son oeuvre, son siècle Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.