Marcel ayant tenu le coup sur le tournage de Marianne de ma jeunesse , réalisé par le difficile Julien Duvivier, son père Max respecte sa promesse et l’engage sur tournage de Lola Montes . Lola Montes : portrait d’une courtisane déchue, devenue objet de spectacle, bête de cirque dressée pour complaire au voyeurisme des spectateurs. Le tournage est épique. Max Ophuls s’efforce d’imposer sa vision malgré les contraintes de tournage que lui imposent ses producteurs : il doit par exemple tourner la séquence à l’intérieur du cirque en 24 jours et en 3 langues. Parfois, certains de ses collaborateurs pensent qu’il devient fou et Marcel est souvent chargé de devoir arrondir les angles auprès de son père…

Les références
L'équipe
(ré)écouter Marcel Ophuls, sa vie, son oeuvre, son siècle Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.