La nomination d'un nouveau président du Conseil en Italie ne résout pas les problèmes d'un pays divisé et d'une classe politique discréditée.

Paolo Gentiloni, nouveau premier ministre italien, Rome - 11 décembre 2016
Paolo Gentiloni, nouveau premier ministre italien, Rome - 11 décembre 2016 © AFP / Alberto Pizzoli
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.