Depuis le début de la crise des réfugiés, la Hongrie défend la position la plus dure et refuse l'idée de quotas souhaitée par Merkel et Bruxelles.

Viktor Orbán, Premier ministre hongrois depuis 2010, entretient des relations houleuses avec ses homologues européens
Viktor Orbán, Premier ministre hongrois depuis 2010, entretient des relations houleuses avec ses homologues européens ©
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.