Dans un futur proche, l'Europe risque d'avoir à faire face à une situation complexe : le gazoduc Turkstream, en construction, risque de devenir une arme énergétique russe capitale.

Le gazoduc russe destiné à approvisionner l'Europe de l'Ouest risque de devenir la deuxième pince de la tenaille de Poutine
Le gazoduc russe destiné à approvisionner l'Europe de l'Ouest risque de devenir la deuxième pince de la tenaille de Poutine © AFP / OLEKSANDR RATUSHNIAK

Comment réagiront les états membres de l'Union européenne et Bruxelles face à Vladimir Poutine qui a déjà la main sur le gazoduc Northstream qui alimente en gaz le nord de l’Europe depuis 2012 ?

Un deuxième gazoduc arrive

Son petit frère arrive, on l’appelait Southstream, prévu depuis 2014 ; il s’appelle aujourd'hui Turkstream et doit alimenter en gaz l’Europe de l’Ouest. Il a des chances de devenir la deuxième moitié de la tenaille russe.

Explications avec Christian Makarian, directeur délégué à la rédaction de L’Express.

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.