Particulièrement encombrée après 20 ans d'exploitation, la Station Spatiale Internationale exige un rangement au cordeau. Tout est prévu mais nécessite de déplacer sans arrêt les objets. On peut même y cacher des surprises pour les astronautes.

Déménagement dans l'ISS
Déménagement dans l'ISS © NASA

Chaque samedi, c'est ménage dans l'espace.  Et question rangement, Thomas Pesquet avoue être plutôt du genre maniaque. Il faut dire que pour s'y retrouver, il vaut mieux remettre chaque chose à sa place dans l'ISS. L'astronaute français explique le rangement à bord façon "jeu de Tetris". Cette semaine, l'équipage a aussi connu son premier jour férié de la mission. L'occasion de profiter du spectacle de la Terre, un must depuis l'espace. Il nous raconte. 

Parvenez-vous à distinguer les saisons sur Terre, depuis l'espace ?

THOMAS PESQUET : "Oui, je le vois entre ma première et ma deuxième mission. Ma première mission était une mission d'hiver car j'ai décollé en novembre et me suis posé en juin, donc pendant les 2/3 de la mission, c'était la fête des nuages. Quand on regarde à la fenêtre, on voit des nuages car il ne fait pas spécialement beau. Donc j'ai des photos de neige, de paysages enneigés, des champs marron sans verdure qui attestent que c'est l'hiver. Donc là, c'est une mission d'été. Sur la photo de la Seine-Maritime que j'ai postée via les réseaux, on voit le jaune du colza. On voit aussi les forêts, tout ça très nettement. Donc j'ai hâte que l'été avance et qu'il y ait de plus en plus de couleur. Ca va être sympa."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

L'ISS est extrêmement encombrée. On vous voit beaucoup bouger les choses. Quel est le principe de rangement ?

"L'ISS c'est un environnement super compliqué car on utilise les trois dimensions pour ranger nos affaires. Donc il y en a vraiment partout au sol, au plafond, derrière les parois. Tout ce qu'on peut utiliser comme rangement, on l'utilise. L'unité de volume, c'est le CTB (cargo transfert bag). C'est un sac standard de la NASA qui est devenu l'unité de volume. On compte en CTB: 3 CTB, 4 CTB, 1/2 CTB. Tout ça se range dans des racks. 

Il y a un code de la station : babord, tribord, haut, bas, avant, arrière, des chiffres, des lettres et on peut trouver tous nos équipements grâce à ça. Parfois, on va derrière les racks, ces espèces d'armoire qui forment les murs de l'ISS qu'on fait basculer pour trouver derrière des petites poches secrètes pour les choses qu'on utilise moins souvent. Pour les vêtements, on a chacun nos "valises" dans des CTB évidemment ! On les ouvre au fur et à mesure qu'on les utilise, comme la nourriture."

Y a t-il des maniaques du rangement et des astronautes moins ordonnés ?

"Effectivement, il y a des gens qui sont un peu maniaques et j'en fais partie. Il y a des gens qui sont un peu plus relax. Mais si on ne range pas un objet à sa place, malheureusement c'est la personne suivante qui sera pénalisée. Il m'est souvent arrivé de chercher un objet. Le centre de contrôle vous dit "cherche à tel endroit" et en fait, il n'y est pas, car la personne d'avant l'a mis ailleurs en se disant qu'elle s'en souviendra et ce n'est pas le cas. La logistique prend pas mal de temps, mais elle marche très bien."

Dans les courses au large ou les longs voyages en voilier, il arrive que les familles, les amis cachent des objets pour faire une surprise au marin. Est-ce une pratique de l'ISS ? 

"Il arrive que l'équipage cache des cadeaux pour les suivants ou qu'on se laisse des choses. Moi ça m'est arrivé pour mon saxophone lors de la première mission. Il avait été monté aux alentours de mon anniversaire et dissimulé par mes collègues avec la complicité bienveillante du centre de contrôle pour pouvoir me le donner le jour de mon anniversaire. Et sur cette mission, le mari de Meghan, qui était dans la station il n'y a pas si longtemps (Bob Benkhen a réalisé le premier vol test de la capsule Crew Dragon en 2020 ndlr), lui a laissé une surprise mais je ne peux pas dire laquelle. Et quand on n'a pas utilisé tous ses habits et qu'ils peuvent convenir à un astronaute suivant, il nous arrive aussi parfois de les laisser."

Les invités