Ce dimanche soir, on tricote et on détricote le célibat, le marché de l’amour et la sororité qui préserve de l'abîme, avec l’écrivaine Chloé Delaume. et son nouveau roman : "Le cœur synthétique" publié au Seuil.

L'écrivaine Chloé Delaume auteure de : "Le coeur synthétique" publié au Seuil.
L'écrivaine Chloé Delaume auteure de : "Le coeur synthétique" publié au Seuil. © AFP / ULF ANDERSEN / AURIMAGES

Chloé Delaume

Le Coeur synthétique, édition du Seuil.

Adélaïde vient de rompre, après des années de vie commune. Alors qu’elle s’élance sur le marché de l’amour, elle découvre avec effroi qu’avoir quarante-six ans est un puissant facteur de décote à la bourse des sentiments. Obnubilée par l’idée de rencontrer un homme et de l’épouser au plus vite, elle culpabilise de ne pas gérer sa solitude comme une vraie féministe le devrait. Entourée de ses amies elles-mêmes empêtrées dans leur crise existentielle, elle tente d’apprivoiser le célibat, tout en effectuant au mieux son travail dans une grande maison d’édition. En seconde partie de vie, une femme seule fait ce qu’elle peut. Les statistiques tournent dans sa tête et ne parlent pas en sa faveur : « Il y a plus de femmes que d’hommes, et ils meurent en premier. »

La note vocale

Tom et Johnny Clegg

S'aimer comme on se quitte

La chronique dans le Monde de Lorraine de Foucher : à lire ici.

Laure 38 ans raconte le premier et le dernier jour de son histoire d’amour. Et d’ailleurs, elle a beaucoup de mal à définir le premier jour de cette histoire, qui n’a en réalité jamais commencé. 

La Chanson d'amour de Faïza Guène

La discrétion, de Faïza Guène vient de paraître chez Plon.

Extrait: 

Soudain, Malika se sent triste, c'est sourd, c'est dans le ventre ; comme si elle réalisait pour la première fois que ses aïeux, puisqu'ils ne sont mentionnés nulle part, n'avaient jamais existé. Elle se voit brusquement comme un fantôme, issu d'une longue lignée de fantômes, Malika le sait pourtant qu'ils ont bel et bien existé, ses ancêtres, et que leur histoire aussi est bel et bien réelle. Mais personne n'a pris la peine de l'écrire, cette histoire, personne n'a noté leurs noms, personne n'a consigné les dates, personne n'a compté leurs vivants, surtout pas leurs morts. On ne les a pas photographiés tout sourires devant leurs maisons, avec leurs enfants et leurs espoirs tout simplement parce qu'ils leur avaient été confisqués. Leurs vies se sont discrètement éparpillées dans la poussière.
Il faut se contenter d'une histoire fragmentée, de cette mémoire en morceaux."

La programmation musicale:

  • Terrenoire, « mon âme serait vraiment belle pour toi »
  • Clara Luciani et Alex Kapranos, « Summer Wine"
  • London Grammar, « baby it’s you »
L'équipe