Ce soir dans Modern Love on se raconte des histoires de fantômes, de famille, d’amour, bien sûr, et de rivières, avec Mai Hua.

Mai Hua
Mai Hua © Lydie Bonhomme

A propos de son documentaire « Carré 35 », le réalisateur Eric Caravaca dit :  

comme souvent dans les histoires de famille, quand on tire un fil, on se retrouve avec une véritable bobine entre les mains ».

Si cette métaphore m’a longtemps paru très appropriée, je l’ai depuis peu remplacée par une métaphore aquatique qui dit mieux encore comment on surnage dans les eaux de nos mythologies familiales…
Cette parabole, je l’ai découverte, lors du premier confinement, quand je trainais ma carcasse entre mon canapé et mon frigo.
J’ai regardé le documentaire de Mai Hua, intitulé "les rivières"  dans lequel la réalisatrice remonte le cours de sa lignée de femmes, pour tenter de déjouer la malédiction dont elle croit être affligée…
Depuis, je ne me figure plus ma propre famille comme un arbre, relou de verticalité.
Mais comme un cours d’eau …

La note vocale

Chaque semaine, un auditeur nous confie ce qu’il fait, écoute, lit, regarde, visite ou cuisine pour ne pas se faire casser la gueule par la déprime dominicale …
 

ce soir, Emmanuelle nous raconte avec un flegme absolument irrésistible son dimanche de chauffeur de taxi bénévole à l’épilation bi-gout…
 

Mai Hua

L' artiste française d’origine Vietnamienne explore  dans ses différents travaux, nos liens à l’intime, à la quête de vérité.
 

Elle a réalisé le documentaire Les rivières dans lequel elle a filmé pendant trois ans les femmes de sa  vie (sa mère, sa grand-mère, sa fille)…
 

Elle est également color designeur.
 

La programmation musicale

  • Gael Faye, chalouper
  • Michelle, Fyo
  • B.O, Lalaland

L'amour de l'art

La lettre d’amour d’une personnalité à une œuvre qui parle d’amour. Ce soir, la romancière Eliette Abecassis, qui vient de publier « instagrammable », nous parle du film « Lalaland » et d’économie du couple…  

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.