Ce soir dans Modern Love on se demande ce qui se fabrique dans l’amour et par amour. On parle de l'amitié dans tous ses états avec l'écrivaine Kethevane Davrichewy dont le livre "Un chanteur" vient de paraître chez Fayard.

L'amitié
L'amitié © Getty / Mint Images

On a tous eu un jour à télécharger sur internet une lettre type pour résilier un bail ou pour contester une facture de ramonage de chaudière. On est sans doute beaucoup moins nombreux à avoir fait pareil pour dire à un ami qu’on l’aime fort ou qu’on ne peut plus le blairer.  Et pourtant, ces modèles existent. La Poste met à la disposition des Français des lettres types et gratuites de déclaration d’amitié. Il suffit pour ça d’insérer le nom de l’ami en question dans la case prévue à cet effet puis d’y glisser une citation de Montaigne à la Boétie pour faire chic. Le timbre reste néanmoins à votre charge. Le service public a ses limites. 

Sur le site lettres-gratuites.com ; on est un peu plus niche. Vous y trouverez des modèles de lettres pour diverses situations bien précises : lettre à un ami qui est en prison, lettre à un ami pris de boisson, lettre pour refuser d’être le témoin de mariage d’un ami, lettre pour s’opposer au mariage d’un ami, ou encore lettre de demande de remboursement à un ami avant mise en demeure. Parce que c’était lui, parce que c’était moi… sans doute. Si on met de côté cette étrange contractualisation de la relation amicale, et si l’amitié n’est pas texte à trou, il y a pourtant de nombreux blancs à remplir. 

Pourquoi et comment se lie-t-on ? Les ruptures amicales sont-elles aussi éprouvantes que les séparations amoureuses ? L’amitié est-elle une union libre ? 

Kethevane Davrichewy

Elle est écrivaine. Prolifique auteure pour la jeunesse, très féconde aussi en littérature pour "les grands". Elle a entre autres publié, « les séparées » en 2012 : un roman pudique et sensible sur l’amitié entre deux femmes et vient de  faire paraître « Un chanteur » chez Fayard. Un récit, à la première personne, de son histoire d’amour et d’amitié avec sa bande d’amis, et même plutôt sa troupe d’amis puisqu’il est aussi question de création artistique dans le livre. 

S'aimer comme on se quitte de Lorraine de Foucher

le premier et le dernier jour dans la vie d’un couple d’amoureux. Le premier parce que tout s’y joue, le dernier parce que tout s’y perd.  Pour vos témoignages: premierjourdernierjour@gmail.com

Aujourd'hui Lorraine de Foucher , journaliste au Monde, nous parle de Sophie, 60 ans, qui raconte une rencontre épistolaire d’abord, physique ensuite... A lire ici dans sa rubrique du Monde.

La note vocale

Chaque semaine, un auditeur nous confie par téléphone ce qu’il fait pour se consoler du dimanche soir, d’une peine de cœur ou d’un sale coup de la vie . Le film, la flânerie, l’appel à un ami ou encore la vidéo de chaton qui réconforte. Cette semaine on écoute Thomas qui n' est pas mécontent de la fin du week-end. 

Vous pouvez nous laisser la vôtre, sur notre répondeur 01.56.40.28.10 ou en nous écrivant:  modernlove@radiofrance.com

La programmation musicale

  • Lous and The yakouza, Solo
  • Bruce springsteen, Letterto you 
  • Bill withers, lovely day 

L'amour de l'art

Chaque semaine, une personnalité se confie a propos d’un livre, d’un film, d’un roman qui selon elle dit, chante, ou raconte le mieux l’amour. 

Cette semaine, la chanteuse Keren Ann évoque la chanteuse un titre de la chanteuse Peggy Lee, un roman de Thomas mann, et la peur d’etre déçu.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.