Ce soir, dans Modern Love on tricote et on détricote la sexualité après Me Too, l’éducation au consentement, et la peine à jouir. Avec l’écrivaine et documentariste Ovidie.

Portrait de la réalisatrice, journaliste, écrivaine et actrice, Ovidie le 6 janvier 2017 à Paris.
Portrait de la réalisatrice, journaliste, écrivaine et actrice, Ovidie le 6 janvier 2017 à Paris. © AFP / Joël Saget

Ovidie

L'écrivaine et documentariste publie  « Baiser après Me too, lettres à nos amants foireux », chez Marabulles. En collaboration avec la dessinatrice Diglee qui en signe les illustrations.

Comment on s’aime, comment on baise ? comment on se parle ? Qu’est-ce qu’on refuse ? qu’est ce qu’on réclame et qu’est ce qu’on y gagne, tous, hommes et femmes ? 

Ce sont les questions et leurs réponses que l’on trouve sous la plume d'Ovidie dans ses « lettres à nos amants foireux ». 

S'aimer comme on se quitte de Lorraine de Foucher

le premier et le dernier jour dans la vie d’un couple d’amoureux. Le premier parce que tout s’y joue, le dernier parce que tout s’y perd.  Pour vos témoignages: premierjourdernierjour@gmail.com

Aujourd'hui Lorraine de Foucher , journaliste au Monde  nous parle de Marine, 32 ans. Elle était au lycée quand tout a commencé avec une personne dont on ne connaîtra d’ailleurs par le nom.

à lire ici dans sa rubrique du Monde.

La programmation musicale:

  • Alain Souchon, « s’ramener les cheveux ».
  • Christine and the Queens avec Caroline Polachek, « la vita nuova ». 
  • les Bangles, "Flame" .

La note vocale :

Chaque semaine, un auditeur nous confie par téléphone ce qu’il fait pour se consoler du dimanche soir, d’une peine de cœur ou d’un sale coup de la vie la chienne. Le film, la flânerie, l’appel à un ami ou encore la vidéo de chaton qui réconforte. 

Cette semaine on écoute  Clara Marie .

Vous aussi, vous pouvez nous laisser la votre, sur notre répondeur 01.56.40.28.10 ou en nous écrivant:  modernlove@radiofrance.com

L'amour de l'art : 

François-Xavier Demaison.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.