Il y a assez peu de sujets qui font consensus en politique : la pornographie en est un. Elle n’est ni de droite, ni de gauche, ni même au centre. Elle rassemble tout à la fois et contre elle un Emmanuel Macron qui s’émeut de ce qu’elle ferait de la femme un objet d’humiliation.

Regarder un porno
Regarder un porno © Getty / Guido Mieth

Et un Laurent Wauquiez qui après avoir confié sur un plateau TV être amateur de sites porno, a vite bégayé que c’était faux, la queue entre les jambes.

Le sujet divise en revanche la sphère féministe entre celles qui estiment, comme la juriste américaine Catharine MacKinnon que le porno est la matrice des violences faites aux femmes, et les féministes pro-sexe, qui, elles y voient un outil d’émancipation. 

Reste que la pornographie fait l’objet d’une grande hypocrisie quand elle touche à l’intime et au récit de soi

Dire qu’on  consomme du porno, c’est comme dire qu’on se masturbe ou qu’on chantonne parfois du Sardou. Tout le monde le fait mais personne n’assume. Et si vous vous masturbez en chantant les lacs du Connemara, il faut qu’on en parle. 

  • Que peut-on dire du porno et qu’est-ce que le porno dit de nous une fois qu’on s’est débarrassé de la dimension éthique, si tant est que ce soit possible, pour se concentrer sur l’émoi, voire l’émotion qu’il provoque ? 

Quand est-ce qu’une œuvre peut être qualifiée de pornographique ? Pourquoi se sent-on coupable quand on regarde du X ? Pourquoi tremble-t’on à l’idée que nos enfants en consomment quand on a nous même gloussé et rougi devant des VHS débusqués dans le grenier familial ? 

Parlons-en au standard : 0145 24 7000, sur les réseaux sociaux, sur l’appli mobile d’inter, et ici, là, maintenant… 

ACTUALITES DE CLAIRE RICHARD

PROGRAMMATION MUSICALE

  • Louis CHEDID Tout ce qu'on veut dans la vie (2019)
  • THE WEEKND Heartless, (2019)
  • PLAN B She said (2010)get
Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.