Aujourd'hui, Laurene, présidente, et sourde, aimerait réformer l'école à l'image d'un lycée autogéré, elle intégrerait les émigrés, et réformerait les allocations handicapés.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.