Le Nil est une toujours une mer nourricière . A l’embouchure du fleuve, entre Alexandrie et Port Said, le village de Burrulus est unique au monde. En effet, les hommes pêchent comme du temps des pharaons sur des barges traditionnelles dans la lagune tandis que les femmes vendent leur poisson au marché. Une vie à l’écart du monde. Mais aujourd’hui ce village est en péril: la pêche traditionnelle vient d’y être interdite au profit de la aquaculture. Chronique d’une mort annoncée.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.