Aujourd’hui notre voyage continue à Portland (Oregon) . Démocrate de longue date, "cette ville progressiste et contestataire de l’Oregon" est d’ailleurs citée régulièrement en exemple par le Président Obama comme un modèle de ville au 21° siècle.

En effet, depuis l’arrivée des hippies dans les années 70, elle expérimente de nouvelles valeurs où la culture devient un produit de première nécessité si bien qu’aujourd’hui elle attire des artistes de tout le continent américain. C’est ainsi que des cinéastes comme Gus Van Sant ou des musiciens comme le groupe Gossip ont élu domicile à Portland; adeptes de ce mode de vie alternatif.

Il faut dire que l'ancien Maire Sam Adams avait ouvert grandes les portes de sa ville aux artistes proposant des ateliers ou des salles de répétition à des prix défiant toute concurrence et incitant même les entreprises à adapter les horaires de travail aux artistes et à soutenir toutes les manifestations culturelles.

Son objectif etait même de créer un fond de soutien de 20 millions de dollars: une initiative exceptionnelle aux Etats Unis.

En attendant c’est toute la ville qui vibre de la culture et de l'art contemporain dans ces galeries d'art ouvertes le jeudi jusqu'à minuit.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.