Dernier volet de notre voyage à Rome.

Il aura fallu attendre 2010 pour que deux musées d’Art Contemporain de renommée internationale voient le jour à Rome : le Maxxi et le Macro Testaccio.

Ce dernier est situé sur l’ancienne décharge des amphores d’huile du 1° siècle après JC et sur l’emplacement des anciens abattoirs de la ville.

Fermé il y a quelques années par la municipalité, ce lieu était devenu un espace libre ; connu pour sa fête gay « le bœuf assassin » et squatté par des associations culturelles ou sociales qui comme on l’a vu la semaine dernière jouent un rôle de premier plan dans la diffusion de la culture du 21° siecle.

Aujourd’hui c’est officiellement que le Macro Testaccio invite les romains à découvrir à l’art contemporain

Un livre :

« Rome insolite et Secret » aux éditions Jonglez

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.