Voyager sur les lieux d’un tournage... C’est ce que je vous propose aujourd’hui avec le cinéaste franco-marocain Nabil Ayouch dont le film « les chevaux de Dieu » présenté à Cannes vient de sortir en salle.

Ce film essaye de comprendre pourquoi des jeunes des bidonvilles de Casablanca ont perpétré les attentats de 2003 et c’est bien une autre réalité du Maroc qu’il montre : celle de ces 500.000 habitants qui vivent à seulement quelques kilomètres de la première puissance économique du royaume dans des baraques en tôle ondulées alignées comme des sardines d’où s’échappent le son strident de la télévision captée par une parabole de fortune.

La seule distraction pour tuer l’ennui à moins de taquiner dans cet immense terrain vague et rocailleux ces quelques ânes et chevaux décharnés broutent une herbe clairsemée jonchée de détritus.

Retour sur les lieux du tournage en compagnie de Nabil Ayouch..

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.