Ce matin, Daniel Morin nous raconte l'histoire de Stève, l'homme phoque.

Avant d’évoquer avec vous le rapport homme-animal, je vais vous raconter la folle aventure que j’ai failli vivre hier ! 

Le match les amis, le match hier soir.

Le déclic de Benzéma woaaaah… 

Bon, je l’ai vu sur mon téléphone mais j’ai frôlé le graal !

Hier, 12h35, truc de dingue, à la fin de l’émission, Nagui me dit : « ça te dirait de venir avec moi à Budapest pour France-Portugal ? » 

- Euh oui boss, bien sûr j’adorerais, mais le problème c’est que j’ai pas de quoi acheter un billet d’avion en dernière minute...

- T’inquiète, j’ai mon jet.

- Euh OK, super, mais j’ai rien à me mettre, j’ai même pas de slip de rechange si jamais on gagne.

- T’inquiète, j’ai des slips en réserve dans la boîte à gants.

- Bon ben OK, super, merci, c’est génial.

Alors on est arrivé à Budapest.

On a garé l’avion près du stade.

Oui Nagui quand il voyage coté tiers monde, il ne se pose pas dans les aéroports, il se pose à côté de là où il va, comme il garerait sa bagnole ! 

On est descendu et là, surprise.

Et si nous nous rapprochions du monde animal pour trouver notre véritable voie, notre raison d’être… 

Quel animal sommes-nous, au fond ? 

Quelle bête pourrait nous aider à nous épanouir en tant qu’homme ? 

Et bien Stève Stievenart a trouvé… 

Stève, son but, c’est de se rapprocher du phoque ! 

Se rapprocher du phoque pour s’accomplir en tant qu’humain… 

Je vais donc vous raconter l’histoire de Stève, l’homme phoque.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Contact
Thèmes associés