Daniel Morin a une idée de sujet pour le futur livre de l'écrivain Erik Orsenna.

Erik Orsenna, Erik avec un « k » vous venez nous voir pour nous parler de Beethoven… Alors c’est bien gentil de votre part de venir nous dire qui et quoi écouter mais je vous le dis droit dans les yeux, on n’a pas de leçon a recevoir d’un Monsieur qui ne sait même pas écrire correctement son prénom ! 

Beethoven, Beethoven wooooh c’est bon ça va ! Symphonies, concertos, sonates, OK, mais zéro chanson ! 

Alors si oui pardon, une messe… 

Une messe mec, une messe ! Mais tu crois que tu fais "Taratata" avec une messe, Erik ? 

Pardon mais perso, je trouve que le travail de Didier Barbelivien est beaucoup plus abouti ! Ah désolé Erik mais checke le pédigrée, Barbelivien c’est plus de 2000 chansons, et ouais 2000 ! Ludvig est où là? Il est où ? Ben il est loin derrière dans le rétro de Didier ! 

Et puis attention, dans les 2000, il y a œuvres et chef d’œuvres… 

« L’été sera chaud » - par Eric Charden : c’est la chaleur, c’est le maillot de bain, c’est la vie ! C’est ça l’ode à la joie, c’est ça !

C’est surement pas ça :

« Hymne à la joie » - par Beethoven : tu ne sens pas la chaleur, tu ne sens pas le maillot de bain qui frémit là, ça gueule, on ne comprend rien ! Désolé Erik mais mauvaise pioche ! 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.