Daniel Morin nous le dit : un profil de prêtre, ça serait utile dans un service de DRH !

Qui ici autour de cette table a toujours été fidèle ? 

Qui osera à cette table dire qu’il n’a pas un jour craqué pour laisser le vice prendre possession de son âme et de son corps, pour se vautrer dans la luxure la plus rampante, la plus sale, la plus dégradante, la meilleure quoi ! 

Mais oui personne ne résiste à l’appel de la bête ! 

Mais est-ce une raison suffisante pour être frappé de « suspense a divinis », « suspension divine » ?

C’est pourtant ce qui vient d’arriver à Marc Fassier… 

Oui l’abbé Fassier a fauté !

Depuis plus de trois ans, il vit une histoire d’amour… 

Une histoire d’amour non pas spirituelle avec Jésus et toute sa bande mais avec une femme faite de chair, de sang et de vice… 

Depuis plus de trois ans, l’abbé a rompu son vœu de célibat… 

La sanction est donc tombée : il ne peut plus dire la messe, ni baptiser, ni confesser… 

Jeudi dernier, il a donc passé son premier coup de fil à Pôle Emploi… 

Le problème, c’est que les annonces où on demande une expérience de prêtre, il n'y en a pas des masses… 

Pourtant, un profil de prêtre ça serait utile dans un service de DRH.

Un homme à l’écoute, qui sait trouver les mots, qui a des modèles de qualité... Utile pour une DRH, à tous les niveaux !

Pour la direction bien sûr, si le besoin de travailler plus se fait sentir dans l’entreprise…

« Bonjour Marc, je viens vous voir pour poser une semaine de vacances… 

- Très bien Jean-Michel on va voir ça… 

- Comment ça on va voir ça ? 

- As-tu vraiment donné le meilleur de toi-même depuis le mois de septembre Jean-Michel ? 

- Euh oui je crois… 

- Enfin c’est vrai que des fois j’étais pas à fond à fond mais dans l’ensemble j’ai fait le job...

- Tu as fait le job…? Mais n’es tu point d’accord avec le proverbe qui dit : « on a rien donné tant qu’on n'a pas tout donné »

- Ben euh... en fait… 

- Si ! Si c’est sûr c’est un bon proverbe ! 

- Et tu as tout donné ?

- Non... Non pas tout… 

- Du coup, mérites-tu vraiment, vraiment ces congés que tu me demandes Jean-Michel ?

- Ben non ! 

- Reviens me voir dans six mois Jean-Michel et pendant ce temps-là, pense à ton implication au sein de l’entreprise… 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Contact
Thèmes associés