A l'occasion de la venue de Pierre Richard, Nagui relève tous les points positifs de la nuit mais Daniel n'est pas vraiment d'accord...

Ah c’est un cauchemar !! Réveillez-moi !! 

Et puis non laissez-moi dormir ! Non pas dormir non j’ai mieux, laissez-moi crever !! Je veux partir !!

Adieu monde de merde !!

Un monde qui autorise le lutin d’Alexandrie à se lancer dans la poésie ne mérite pas d’être sauvé !

A moi ! A moi foudres d’Armageddon !

Venez me transpercer le cœur et réduire en cendres cette planète qui sent la putréfaction ! 

Monde de chiotte ! Faut vraiment tout faire soi-même…

Leila file-moi ta kalach’ que je rafale à tout va !!

Baissez la tête Pierre Richard vous êtes la seule présence qui ici apporte un vent de fraîcheur ! 

J’en peux plus de vos niaisitudes Mr Gui j’en peux vraiment plus… le dégout m’habite. J’ai la glotte qui baigne dans un océan de reflux gastriques non maîtrises…

Et que la nuit est un domaine des possibles, un espace sans limite Ninini,

Des heures de dérive et de lâcher prise, Nanana,

Une terre de liberté mais aussi de folie, Nununu…

Ce qui n’a pas de limites c’est votre bêtise cosmique, stratosphérique laurenwoquiétique !

Et puis quand vous parlez de la nuit de quelle nuit parlez-vous ? 

De celle des gens simples comme moi ?

Gens simples qui après avoir bossé 14 heures rentrent chez eux, à pieds, pour faire le ménage, nourrir les enfants et encore, quand je dis “nourrir les enfants” je parle de ceux qui ne sont pas morts de froid ou de chagrin…

Gens simples qui comme moi qui après les tâches ménagères et en bons chrétiens doivent accomplir leur devoir conjugal en besognant maman quand ils en ont encore la force ?

Nooonnnnnnn ! 

La nuit qui vous est familière c’est celle des milliardaires, celle des paillettes et de la drogue, celle du sexe tarifé… 

Une nuit dont les éloges ne peuvent provenir que d’une académie de médecine spécialisée dans des addictions aussi dégueulasses que transmissibles et où il n’y pas de place pour la décence et encore moins pour la vertu ! 

Désolé Mr Gui mais une fois encore mon petit bonhomme vous avez dit n’importe quoi !

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.