Daniel Morin est impressionné par Vladimir Poutine, Nagui, Guillermo Guiz et Bernard Pivot. Il nous explique pourquoi.

Je suis fasciné par les hommes forts… Vous avez vu Vladimir Poutine qui célébrait hier l’Épiphanie par -20° ? 

Hier il arrive en peignoir, attention, un peignoir Poutine c’est pas un peignoir Décathlon tissé à l’amiante par des chinois en fin de vie ! Non ! Là on parle peignoir haut de gamme, peignoir cuir de rennes doublé fourrure d’ours. Bref ! Il enlève le peignoir, et voilà mon Vladimir en slip de bain qui plonge dans de l’eau glacée !  

Whoaaaa ça, ça m’impressionne ! 

Tu m’étonnes que le gars il s’en foute des droits de l’homme ! Y a-t-il un rapport entre la résistance au froid et le non respect des droits de l’homme ? Je ne suis pas sûr mais j’aimais bien l’enchaînement ! 

C’est vrai que ça en jette quand même un gars qui plonge dans l’eau glacée, c’est une super idée de communication. Là quand tu es opposant politique et que tu dis : « ouais Poutine il me fait pas peur, je vais je lui dire ce que pense de lui à ce facho », quand tu te retrouves face à lui, tu repenses aux images où il est en slip dans l’eau glacée et tu ne dis plus rien… 

Tu te dis, s'il est capable de ça, il est capable de tout ! 

Non mais je suis impressionné par la méthode Poutine, voilà ! Je suis sûr que si Jean Castex plongeait à poil dans le bassin de la Villette, les français seraient plus cléments avec lui.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.