Mr Gui parle du chagrin d'amour mais qu'est ce qu'il y connait par rapport à Daniel Morin hein ?

On voit bien Daniel Morin avec le personnage de Mathilde dans 2 soeurs, le dernier livre de David Foenkinos qu’une rupture amoureuse peut nous atteindre au plus profond de notre âme et de notre coeur. C’est un monde qui s’effondre, un gouffre qui s’ouvre sous nos pieds… C’est ça aussi la puissance de l’amour….

Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !!!!!!!!!!!  

J’ai plus de voix… vos réflexions me égouttent tellement que j’en perds la voix ! Sal-o fum-ier 

Ahhhhhhhhhhhhhhhhh ça va mieux !

Espèce de fennec puant et putride vous avez cru m’avoir …. 

Mais non, nnoooonnnnnnn je suis là, increvable et fidèle serviteur de la radio publique d’état, 

« Mes Hommage Président Macron ! » 

Je ne lâcherai pas devant vos tentatives de coups d’état radiophoniques Mr Gui !! … 

Ni devant vos attentats à l’intelligence francophone… 

“Leila penche toi vers l’infâme Egyptien et souffle lui à la tronche ton haleine « mi fromage-mi huitres » que ça lui brule la gueule… 

Ahhhhh ça pique mon cochon… Non mais quelle honte que d’employer ce vocabulaire niaiseux et ces tournures de phrases à la mords-moi le prépuce 

Et qu’on a l’âme brisée, nanana…. 

Et que le monde s’effondre ninini…

Et le gouffre qui s’ouvre sous nos pieds nununu… 

Moi c’est le gouffre de l’ennui qui s’ouvre sous mes pieds, mes pieds gonflés de haine qui ne rêvent que d’une chose : botter vos fesses analphabètes, votre inculte fion !

Et puis qu’est-ce que vous vous y connaissez en rupture amoureuse hein ? 

Les seules femmes qui vous ont quittées sont celles que vous avez tué puis dépecées puis grignotés à l’apéro sous forme de chips avec vos amis Nazis !

En revanche moi, oui moi je sais ce que c’est de se faire quitter, d’être anéanti, humilié, dévasté, essoré, laminé, tambouriné !

Je m’en souviens encore, j’étais jeune j’habitais cette contrée odorante et mal famée qu’on appelle Province et je vivais une aventure aussi sensoriel que passionnelle que dégueulassement épanouissante et puis le jour du drame arrivât !

On sortait de la grotte près de la décharge de déchets nucléaires après avoir fait l’amour pendant 2/3 jours… 

Heureux et « encore frétillant je lui disais : “Alors ? Heureuse Mamy”

Oh ça va ne me jugez pas… 

Elle me répondit “Désolée c’était pas mal mais je prends plus de plaisir avec Jean François mon vieux saint Bernard” 

Oh ça va ne jugez pas cette pauvre bête non plus !  

J’étais dévasté, piétiné, effondré… Ce n’est que bien plus tard que j’ai trouvé le réconfort avec Cynthia l’ex de Jean-François une caniche naine mais très cochonne.

Bref tout ça pour dire que moi, oui moi, je connais vraiment mais vraiment les affres de la séparation et du cœur brisé.

En revanche vous, mon petit Mr Gui, vous avez encore dit n’importe quoi ! 

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.