Daniel a vu le film "Let's dance" et il s'est découvert une folle passion pour la danse...

Aujourd’hui les amis je suis si heureux….

Oui je suis pris d’une émotion joyeuse, d’une émotion vivifiante, d’une émotion jubilatoire et ce grâce à vous messieurs Chollat et Bensseti.

Votre film « Let’s danse » m’a mis dans une joie totale et communicative. Depuis que je l’ai vu je me suis mis à la danse, oui c’est idiot tout ce temps perdu que j’ai passé à ne pas danser et pourtant depuis toujours mon entourage me disait me le répétait…

« Non mais sérieux Daniel mets toi à la danse, tu as un corps fait pour ça, agile comme le félin, souple comme le roseau, puissant comme le minotaure, la danse c’est fait pour toi, tu as ça dans le sang mec ! Rien que quand tu marches on sent chez toi la ballerine qui sommeille ! 

Du coup je me suis lancé et c’est vrai que je suis fait pour ça ! La musique me transporte, je fais ce que je veux de mon corps, j’ai l’impression de dompter les éléments qui m’entourent : l’air, le sol, les « vibes du monde » quoi !

Hier j’ai fait mon jogging en « moon-walk » c’était ahurissant ! Pareil que Mickael Jackson, la ressemblance était si frappante avec lui que sur mon passage les gens protégeaient leurs enfants.

J’ai enchainé chez moi avec la femme de ménage dans un Tango des plus sulfureux…

La pauvre, elle a perdu la boule, j’avais le bassin en feu, mes mouvements de hanche l’ont fait tourbillonner jusqu’à l’extase, nos températures corporelles sont montées jusqu’à 42°. Elle n’avait plus qu’un choix : s’évanouir ou prendre du plaisir, bon elle à choisi une 3ème option : elle a vomi. 

Quelle conne ! 

Le soir en rentrant de la boulangerie je ne sais pas ce qui m’a pris, le démon de la danse encore une fois ! Je suis parti dans une samba stratosphérique 

Ahhhh le kif ! Je ne contrôlais plus mon corps c’est lui qui avait pris le pouvoir ! Au fur et à mesure que j’avançais la foule aussi était prise par la transe latino que je sublimais de mon rythme impeccable… J’ai même vu un handicapé se lever de son siège et partir en roucoulade pelvienne.

Bon au bout de 5 mètres les hanches ont pétées et il s’est écroulé au sol mais c’est pas grave, il était heureux de ces quelques secondes de mobilité retrouvée ! 

Arrivés à Place d’Italie nous étions plus de 150 000 à nous déhancher comme des autochtones du tiers monde ! 

Ce matin encore et comme la danse c’est le partage, la transmission, la générosité, la fusion, j’ai dansé une valse dans le hall de Radio France, j’ai dansé avec un vigil bourru mais d’une grande sensibilité !

D’un seul coup, et porté par la féérie de mon fouetté viennois, il n’était plus Robert le vigil taciturne, il était devenu Sissi impératrice… arrivés au pied des ascenseurs on s’est embrassés mais l’aventure s’est arrêtée là.

On avait kiffé la valse, on était prêt à aller plus loin et pourquoi pas envisager un bout de chemin ensemble à base d’emprunt immobilier et de fécondation in vitro mais ce n’était pas raisonnable ! 

Puis je suis arrivé au 6ème étage, je vous ai vu et là j’ai compris que la vie c’est la danse !

Merci de m’avoir révélé à ma nouvelle passion, je vous laisse j’ai rendez vous au sous-sol avec Nicolas Demorand, Laure Adler, Jean Lebrun et autres fans de danse on va répéter un monument de la danse : la chenille ! 

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.