Tintin
Tintin © CC Michael Heilemann

2,655 mille euros avec frais. C'était il y a une semaine chez Artcurial à Paris, un record mondial pour une œuvre de BD. Une double page à l'encre de Chine réalisée par Hergé : Tintin et Milou représentés dans 34 situations différentes, pages de garde des albums publiés entre 1937 et 1958.

Il y a deux ans, déjà chez Artcurial, une couverture gouache de "Tintin en Amérique" s'était vendue 1 millions 300 mille euros. C’était à l’époqie la plus chère du monde. On est passé du simple au double donc, en 4 minutes 47 secondes de vente, ou plutôt de combat...

De l'acheteur, on ne sait pas grand chose : il vit aux Etats-Unis, c'est un vrai fan de Tintin et pas un spéculateur. La pièce va rejoindre une collection.

Ce prix qui ne reflète pas tout le marché de la BD, mais le crédibilise encore plus.

Une reconnaissance par l'argent - et reconnaissance tout court - du talent des dessinateurs de BD qui ont bataillé des années pour faire accepter l'idée qu'ils sont avant tout des artistes.

L'enquête d’Estelle Schmidt

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.