le retour aux affaires de bernard tapie suscite la suspicion
le retour aux affaires de bernard tapie suscite la suspicion © reuters
**Le retour aux affaires de Bernard Tapie suscite la suspicion. Quelle est la stratégie de l'ancien ministre ? Son objectif inavoué est-il la mairie de Marseille ? L'enquête d'Olivier Martocq.** Bernard Tapie à la conquête de Marseille fantasme ou réalité. Son retour aux affaires en décembre avec le rachat du pôle de Presse Sud Est du groupe Hersant en faillite à surpris tout le monde. En se relançant à 70 ans dans le business grâce aux 403 millions issus de l’arbitrage sur Adidas et en investissant dans un secteur peu, voire pas rentable, Bernard Tapie étonne et inquiète les élus marseillais de gauche comme de droite. J Jean Claude Gaudin ne croit pas l’homme d’affaire quand il affirme qu’il n’est là que pour être patron de presse. Le député et maire de secteur socialiste Patrick Mennucci non plus. Mais ce dernier en lice pour la primaire du PS et en guerre ouverte avec Tapie. Il a demandé l’ouverture d’une commission d’enquête à l'assemblée nationale sur les conditions du rachat du groupe Hersant- ne croit plus à ses chances, les sondages ne sont pas bons. Bernard Tapie est crédité de 13% d’intentions de vote au premier tour, loin, très loin derrière les têtes de listes locales qui flirtent avec les 33%.
Tapie
Tapie © Radio France
A écouter les ténors politiques Marseillais et notamment à gauche, l’hypothèse d’une candidature Tapie pour les prochaines municipales s’éloigne et le contexte national "la chasse aux voyous de la république" risque de l’ handicaper un peu plus car tout le monde se souvient de l’affaire OM / VA et de sa chute. Bernard Tapie a été condamné et il a fait de la prison. Un argument à double tranchant car la classe politique locale défraie quand même la chronique judiciaire. Il n’y a pas que Jean-Noël Guérini le patron du département qui est mis en examen. Sylvie Andrieux la député PS des quartiers nord attend son verdict après son passage en correctionnel pour détournement de fonds public et un autre député socialiste des quartiers nord Henri Gibrayelle fait l’objet d’une enquête préliminaire dans une affaire du même ordre. Bref pour René Maleville les marseillais ont passé l’éponge sur Tapie d’autant que lui A payé sa dette. En revanche, pour celui qui est ce que l’on appelle une figure à Marseille- Patron de bar, fondateur du club de supporter des Dodgers, conseiller d’arrondissement- et qui a fait parti des inconditionnels de Bernard Tapie dans les années 90, le plus gros handicap aujourd’hui c’est l’absence des réseaux qui étaient les siens à l’époque de sa splendeur quand il était ministre et patron de l’OM. Pour Maleville? Tapie ne sera pas maire mais sera le faiseur de roi. Cette hypothèse qui court dans la classe politique marseillaise depuis les petites phrases lâchées par Bernard Tapie sur ces deux candidats préférés : à droite Renaud Muselier, là il ne prend pas de gros risque, car l’ancien premier adjoint s’est mis en congés de la politique ce qui n’est pas le cas à gauche puisque la sénatrice des quartiers nord Samia Galli est en lice pour la primaire. De là à imaginer que son journal, « La Provence » va faire campagne et sera aux ordres, il n’y a qu’un pas que refuse de franchir Sophie Manelli. La présidente de la toute nouvelle SDJ estime que les politiques ont une totale méconnaissance des journalistes qui n’entendent pas être des godillots. ### Il gagnera parce qu’il a toujours tout gagné Reste une possibilité selon le politologue Daniel Van Evenne, que la primaire à gauche ait été meurtrière et que la succession de Jean-Claude Gaudin à droite soit ouverte. En l’absence de patron, avec des élus déçus, tout redevient possible pour Tapie qui peut fédérer les mécontents et ouvrir ses listes à la société civile très peu représentée à Marseille. Il y a enfin l’hypothèque OM. Officiellement le club n’est pas à vendre mais ses finances ont été redressées à la hache cette année, la masse salariale abaissée et son nouveau stade pourra accueillir dans un an 73 000 spectateurs et des boutiques. L’OM qui n’est pas à vendre a quand même été estimé autour de 100 millions d’euros par sa propriétaire. Pourquoi pas Tapie dans un tour de table qatari ou autre ? Affaire à suivre cet été… De toute façon si Bernard Tapie veut se lancer dans la bataille, on le saura assez vite car il va devoir se domicilier ici et non à Paris ou à St Tropez confie son seul ami politique ici. Notre ancien confrère de France Bleu Provence et nouveau député PS Avi Assouli. Bernard Tapie l’a sauvé de la mort lors de la catastrophe de Furiani en l’embarquant dans son jet privé pour le faire opérer par un ponte marseillais réveillé en pleine nuit d’où une relation privilégiée entre les deux hommes. Avi Assouli qui n’y croit pas beaucoup car sa femme Dominique ne veut pas en entendre parler mais qui précise, si il y va, il gagnera parce qu’il a toujours tout gagné.
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.