Au sommaire ce dimanche : les nouveaux voyageurs.

Autour de la table, Jean-Didier Urbain, sociologue, spécialiste du tourisme, auteur de "L'envie du monde", paru chez Bréal en 2011, et Yves Michaud, qui a publié en mars dernier, "Ibiza mon amour, enquête sur l'industrialisation du plaisir", chez Nil éditions.

Le monde change, l'envie du monde aussi. Que l'on soit nomade, vagabond, pèlerin, casanier, villégiateur, explorateur méthodique, routard mystique ou trimardeur téméraire, nous sommes des passeurs. Le touriste est un voyageur sans alibi et c'est cette persévérance là, cet entêtement dans cette envie du monde au delà de la nécessite qui interroge ici. Voyager n'a donc rien de nécessaire, mais peut être est-ce vital ? Tout voyage est une signature.

Reportage : Olivier, accro du voyage depuis son plus jeune âge.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.