Après les sculpteurs de corps nous parlerons des sculpteurs d'humeur. Enfermé dans une caricature, le toxicomane n’a plus rien d’humain. Pourtant, seul l’être humain se défonce et manifestement, il n’est pas prêt à renoncer aux substances qui modifient son état de conscience, qui cisèlent son humeur.

Se défoncer est une expérience de la pensée, une quête de soi autant qu’une béquille sociale. L’enjeu, c’est la perception du monde. La drogue est une interaction entre soi, l’existence et la morale.

Autour de la table Arnaud Aubron, journaliste et auteur de Drogues store et Agnès Cadet Taïrou, responsable du pôle Tendances récentes et nouvelles drogues à l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies.

L'émission est illustrée par un reportage sur Martine, 47 ans.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.