Dans cette deuxième émission consacrée au post-féminisme, Agathe André s'intéresse aux sexualités licites et illicites et au mouvement Queer. Avec elle pour en discuter : Agnès Giard, écrivaine et journaliste spécialisée sur le Japon, auteure de : "Dictionnaire de l'amour et du plaisir au Japon".

Reportage sur Joy Sorman, écrivaine et ancienne professeure de philosophie.

Publicité... Viol... Harcèlement... Prostitution...

Pour la tendance majoritaire du féminisme, les abolitionnistes, le sexe est le lieu par excellence de la domination masculine. Il faudrait donc changer la sexulaité masculine. Bien sûr, les abolitionnistes se défendent de toute intention puritaine, mais elles dictent insidieusement une bonne et une mauvaise sexualité, une sexualité licite et une sexualité illicite.

Où commence l'acte sexuel ? Où commence la domestication et la moralisation de la sexualité ? La sexualité est une affaire bien trop compliquée pour être laissé à ces féministes là.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.