Aujourd'hui, on ne parle pas de la misère du monde alors que le Tiers-Monde se meurt. On le sait, mais ceci est rentré dans les mœurs ordinaires, et on n'y prête plus attention. De la Somalie à l'Ouganda, 10 millions de personnes sont menacées par la famine, la sécheresse ou encore l'inflation.

Des circonstances et des conditions navrantes et accablantes, mais que fait-on ?

On s'habitue à tout, c'est tout!

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.