Empereur Hadrien
Empereur Hadrien © DR

Tout est parti d’une phrase, écrite par Flaubert, et soulignée par Marguerite Yourcenar. Cette phrase la voici : « Les dieux n’étant plus, et le Christ n’étant pas encore, il y a eu, de Cicéron à Marc Aurèle, un moment unique où l’homme seul a été ».

Cet homme seul, Marguerite Yourcenar a voulu le connaître, dessiner son profil, imaginer le son de sa voix, et toucher les contours de son cœur.

Il lui faudra du temps pour y parvenir, car elle va détruire le manuscrit original et s’y remettra vingt ans plus tard, au début des années 1950.

L’histoire qu’elle nous raconte dans ces Mémoires d’Hadrien n’est pas celle que l’on enseigne dans les classes.

Hadrien demeure bien sûr cet empereur romain éclairé, amateur d’art, conquérant, et amoureux passionné. Mais l’écrivain, future académicienne, lui donne une puissance toute particulière en le mettant face à son destin et à l’imminence de la mort.

Plus d’échappatoire possible. Ces Mémoires sont une course contre la montre, disant les joies et les peines, les doutes, et les échecs.

Et c’est là que réside toute la beauté du livre pour Robin Renucci : dans ce huis-clos avec les souvenirs.

Pour ce grand défenseur du texte, qui a pu jouer dans les films de Chabrol ou endosser le costume de l’Oncle Vania de Tchekhov, la lecture est chose sacrée. Le livre doit se conquérir avec patience, et exigence.

Un principe que nous nous sommes efforcés d’appliquer à la lettre, lorsque nous avons ouvert Les Mémoires d’Hadrien . Un livre plutôt intimidant…

Au fil de l'émisison, vous entendrez aussi :

  • Générique
  • Decision
  • Dark chariot
  • Julien et Barbara
  • Polonaise

Tous ces morceaux sont extraits de la bande originale du film 2046 de Wong Kar Wai

Les liens

Le Site des Tréteaux de France

Ruy Blas, de Victor Hugo, actuellement en tournée

Site de l'Association L'Aria

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.